BFM Alsace
Alsace

Incendie sur le site industriel Seveso de Molsheim: ce que l'on sait

Ce que l'on sait sur l'incendie sur le site industriel Seveso de Molsheim.

Ce que l'on sait sur l'incendie sur le site industriel Seveso de Molsheim. - BFMTV

Le feu, qui s'est déclaré la nuit dernière, a été éteint ce matin mais suscite certaines iniquiétudes du fait de la nature du site.

Un incendie s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi sur le site industriel de Safran Landing System, classé Seveso "seuil haut", à Molsheim dans le Bas-Rhin. L'incident a suscité des inquiétudes, quelques heures après une explosion sur un autre site Seveso, à Bergerac

• Parti d'un bain de chromage

L'alerte a été donnée par l'entreprise elle-même à 00h28. Le sinistre se serait déclaré au niveau d'un "bain de chromage" - opération qui consiste à recouvrir une pièce de métal avec du chrome - dans le bâtiment 55. Le feu s'est ensuite propagé à la toiture du bâtiment.

Un centre opérationnel départemental a été activé en préfecture tandis que le plan particulier d'intervention a immédiatement été déclenché avec le déploiement d'un poste de commandement opérationnel à proximité du site.

• Près de 90 pompiers mobilisés

Dès la première heure après l'alerte, des moyens de secours ont rapidement été déployés sur les lieux. Au total, 85 sapeurs-pompiers ainsi que 43 engins ont été mobilisés pour lutter contre les deux foyers de l'incendie: le premier au niveau du bain de chromage et le second sur la toiture.

Le feu a finalement été éteint tôt ce jeudi matin par les secours mobilisés sur place, et le bouclage du secteur par les forces de l'ordre a été partiellement levé .

Aucune victime n'est à déplorer.

• Un bâtiment sensible

L'incendie s'est déclaré dans le bâtiment le plus sensible de ce centre de production de roues, freins et équipements des systèmes hydrauliques de freinage et d'atterrissage, comme l'indique le site Internet de Safran Landing Systems.

Il "abrite différents produits chimiques, dont notamment de l'acide chromique et de l'acide cyanhydrique", selon les autorités.

Le lieu sous surveillance avait d'ailleurs fait l'objet d'un exercice des pompiers l'année dernière. Ils étaient venus s'entraîner dans les mêmes circonstances dans ce bâtiment.

• Pas de de pollution dangereuse

Ce jeudi matin, la préfecture du Bas-Rhin a indiqué que "les mesures réalisées par les sapeurs-pompiers sur le site confirment à ce stade une diffusion résiduelle et non-dangereuse de produits à l'extérieur du site".

Des mesures et analyses ont été faites toute la nuit, dans un cercle restreint puis élargi. Elles n'ont pas montré de diffusion d'éléments toxiques, ou de manière très résiduelle. C'est pourquoi aucune sirène n'a été enclenchée, assurent les autorités, qui avancent également qu'il n'y a pas de risque manifeste pour la santé humaine.

Sarah Boumghar