BFM Var
Var

Toulon: une centaine de policiers manifestent contre la réforme de la police judiciaire

La réforme de l'institution ne passe pas auprès des officiers. Une centaine d'entre-eux étaient réunis devant la préfecture du département ce mercredi.

Cercueil, gilets pare-balles accrochés aux grilles et minute de silence. Une centaine d'officiers de la police judiciaire ont manifesté ce mercredi devant la préfecture du Var, à Toulon, pour protester contre "le passage en force" de la réforme de la police judiciaire, annoncée pour l'année 2023.

Cette dernière prévoit son rattachement aux services d’investigation de la sécurité publique. Tous les services seraient alors sous l'autorité du directeur de la Police nationale.

"Les grosses enquêtes, c'est mort"

Les officiers dénoncent des conditions floues de la réforme et une perte de qualité de travail. "Notre hiérarchie, il y a une seule chose qui l'intéresse, c'est de résoudre les grosses enquêtes, les grosses affaires. Elle nous met à disposition les moyens pour le faire", a indiqué Christophe Olivieri, représentant syndical CGT Police Var, au micro de BFM Toulon Var.

"Demain, si on est mis sous la coupe d'un directeur départemental, très logiquement nous serons soumis à l'actualité, nous serons soumis à 'l'enquête spectacle' très courte, comme nos collègues de sécurité publique. Et là, les grosses enquêtes c'est la mort", a-t-il ajouté.

Laure Gulini, secrétaire régionale du syndicat national indépendant des personnels administratifs techniques et scientifiques de la police nationale, s'inquiète quant à elle d'un commandement inadapté.

"Il y a la police scientifique, il y a des scientifiques dans la police judiciaire, il y a des administratifs, et bien sûr, si cette réforme passe, il y aura des conséquences sur ces personnels qui se demandent justement ce qu'ils vont devenir", a-t-elle déclaré.

"Parce qu'avec cette réforme, il n'y aurait qu'un seul chef, et il n'y aurait plus les spécificités de la police judiciaire qui seraient reconnues, et notamment celles de nos collègues."

Toulon n'a pas été choisie au hasard pour ce rassemblement. La ville est le berceau des Brigades du tigre, l'ancêtre de la police judiciaire.

Lola Baille et Sarah Boumghar