BFM Tech

YouTube désactive de nombreuses options dans les vidéos pour enfants

-

- - YouTube (Ryan's World)

Récemment condamnée, la plateforme américaine prend des mesures afin d’éteindre les accusations visant sa gestion des données personnelles des plus jeunes.

YouTube veut désormais limiter les risques. Après avoir été condamnée à 170 millions de dollars d’amende aux Etats-Unis pour avoir collecté les données d’enfants de moins de 13 ans sans l’accord de leurs parents, la filiale de Google déploie de nouvelles restrictions pour les producteurs de contenus à destination du jeune public. Les créateurs de chaînes YouTube à destination des enfants vont ainsi faire face à de nombreuses limites.

“À partir d'aujourd'hui, nous ne diffusons plus d'annonces personnalisées et nous ne proposons plus certaines fonctionnalités comme les commentaires, les stories, le chat en direct, la cloche de notification et d'autres encore sur les vidéos désignées comme étant conçues pour les enfants”, explique YouTube dans un mail envoyé aux créateurs. 

Sur son blog, la plateforme annonce que tout contenu pour enfant sera accompagné d’une publicité pour YouTube Kids, son service dédié aux plus jeunes.

“Plus spécifiquement, nous avons indiqué que tous les créateurs seraient tenus de désigner leurs contenus comme étant conçus pour les enfants ou non dans YouTube Studio, et que nous traiterions les informations personnelles de toute personne regardant une vidéo conçue pour les enfants comme celles d'un enfant, quel que soit l'âge de l'utilisateur” complète l’entreprise.
L'interface de YouTube destinée aux créateurs
L'interface de YouTube destinée aux créateurs © BFMTV.COM

Les algorithmes chargés des contrôles

Pour les youtubeurs, il s’agit désormais de signaler eux-mêmes la nature de leurs vidéos. YouTube évoque quelques exemples afin de déterminer si les contenus se destinent aux enfants, par exemple s’ils contiennent des célébrités populaires auprès des plus jeunes, des personnages de dessins animés, ou encore des comptines et des jeux “simples”.

YouTube contrôlera par ailleurs la nature des vidéos grâce à une intelligence artificielle - malgré quelques difficultés par le passé - et pourra appliquer ces contraintes si ses algorithmes estiment qu’une séquence est mal répertoriée.

Ces nouvelles mesures pourraient aider YouTube à lutter contre les dérives régulièrement mises en avant, concernant la présence de réseaux pédophiles, mais également la publicité visant les enfants. Ainsi, le jeune youtubeur Ryan Kaji (8 ans), qui est actuellement le mieux rémunéré de la plateforme avec 50 millions de dollars engrangés depuis ses débuts, est mis en cause en raison de placements de produits difficilement identifiables par les enfants. Pour l’heure, les contenus sponsorisés restent autorisés, et ce pour tous les âges.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech