BFM Business

Seule la reconnaissance faciale d'Apple résiste à un masque en 3D

-

- - Forbes

La reconnaissance faciale est-elle infaillible? C'est ce qu'a voulu tester un journaliste de Forbes. Il a présenté à cinq smartphones une reproduction 3D de son visage. Résultat, les quatre modèles Android se sont déverrouillés.

La reconnaissance faciale s’invite partout. Dans les smartphones pour le déverrouillage, dans les concerts pour repérer les harceleurs potentiels ou encore dans les supermarchés pour valider les paiements. Mais cette technologie connaît quelques ratés. Un journaliste de Forbes a testé les systèmes de reconnaissance faciale de différents smartphones avec une impression 3D de son visage. Résultat, tous les smartphones Android se sont déverrouillés avec la modélisation 3D du visage. Pas les iPhone. 

Backface, une entreprise basée à Birmingham spécialisée dans l’impression 3D, s’est chargée de modéliser le visage de Thomas Brewster, le journaliste de Forbes. Elle a utilisé 50 caméras pour capturer tous les détails. Le visage en plâtre a ensuite été peint pour que l’illusion soit parfaite.

Forbes
Forbes © Forbes

La technologie d'Apple ne se laisse pas tromper 

Forbes a choisi cinq smartphones pour son test: l’iPhone X, le LG G7 ThinQ, les Samsung Galaxy Note 8 et Galaxy S9 et le One Plus 6. Les quatre smartphones Android se sont déverrouillés avec le masque en 3D, avec plus ou moins de facilité. Ainsi, le système reconnaissance faciale du Samsung Galaxy S9 s’est fait duper par le masque 3D mais pas celle de l’iris. Pour le Note 8, il existe une fonction de reconnaissance "rapide" mais moins sûre que l’option "lente". Dans les deux cas, le smartphone Samsung s’est ouvert même si pour l’option lente, le journaliste de Forbes a dû jouer avec la lumière et les angles pour tromper le système. Le OnePlus 6 s’est déverrouillé sans difficulté. "C'était, sans aucun doute, le moins sûr des appareils que nous avons testés", écrit Forbes.

Impossible de tromper l’iPhone X. La caméra TrueDepth capture des données faciales en projetant et en analysant plus de 30 000 points invisibles. Pour s’assurer que sa technologie ne puisse pas être trompée par des masques, Apple a collaboré avec un studio Hollywoodien. Le travail a porté ses fruits, la reconnaissance faciale d’Apple est quasiment parfaite. Même si elle n’arrive pas toujours à distinguer deux jumeaux.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech