BFM Business

Test du Samsung Galaxy Note 9: le smartphone presque sans limites

Faute de révolutionner le genre, le nouvel appareil grand format de Samsung agrandit encore un peu plus le champ des possibles.

Proposer un smartphone confortable, robuste et multitâche. Avec la gamme Note, Samsung garde le même cap, malgré les années qui passent. En 2017, le Samsung Galaxy Note 8 a signé la résurrection d’un produit qui aurait pu ne pas se relever de la catastrophe industrielle du Note 7. En 2018, le Galaxy Note 9 est logiquement inspiré du Galaxy S9+, dont il tire la majeure partie de ses composants. Il se démarque cependant par un stylet S Pen toujours plus abouti, d’une plus grosse batterie et d’une capacité de stockage maximale inédite. Comptez 1009 euros pour la version équipée de 6 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage et 1259 euros pour la version 8 Go / 512 Go.

Les forces du Samsung Galaxy Note 9

L’un des plus beaux écrans du marché

Parmi les grandes marques de smartphones, Samsung est l’une de celles qui fabrique ses propres écrans - via une filiale qui fournit notamment Apple. La firme sait donc y faire en termes d’affichage, ce qui est une bonne chose lorsqu’on lance un smartphone de 6,4 pouces. Comme à son habitude, elle fournit une dalle OLED, qui bénéficie d’un contraste infini et d’une excellente luminosité. Les couleurs sont naturelles, pour peu que l’on opte pour le mode d’écran “basique” dans les paramètres. Par défaut, la définition Full HD+ est amplement suffisante pour tous les usages. Comme les Galaxy S9 et S9+, le Galaxy Note 9 fait un sans-faute dans le domaine de l’affichage. Un bonheur pour jouer, une valeur sûre pour travailler, un régal pour regarder une série.
Le Samsung Galaxy Note 9
Le Samsung Galaxy Note 9 © BFMTV.com

Une excellente qualité photo

La comparaison avec le Galaxy S9+ pourrait se poursuivre dans le domaine de la photo. Là encore, Samsung touche du doigt la perfection. En plein jour, la qualité photo est excellente, grâce à un bon niveau de détails et à une très bonne gestion des différences d'exposition. Mais c’est surtout de nuit où le mobile se démarque, grâce à des clichés lumineux, bien détaillés et par une vitesse de mise au point très au-dessus de la concurrence.

La fonction Super Ralenti s’appuie sur un enregistrement de 960 images par seconde, pour suivre une action à vitesse très réduite. Elle reste pénalisée par une qualité d’image modeste. Dans l’ensemble, le Samsung Galaxy Note 9 semble partager avec les Galaxy S9+ et Huawei P20 Pro la place de premier choix pour les amateurs de photo.

Photo prise avec le Samsung Galaxy Note 9
Photo prise avec le Samsung Galaxy Note 9 © BFMTV.com
Photo prise avec le Samsung Galaxy Note 9
Photo prise avec le Samsung Galaxy Note 9 © BFMTV.com
Photo prise avec le Samsung Galaxy Note 9
Photo prise avec le Samsung Galaxy Note 9 © BFMTV.com

Un stylet toujours séduisant

A ses débuts, la gamme Note s’est illustrée par la présence d’un stylet, utile pour la prise de note et les croquis manuels. L’accessoire, qui se loge dans la tranche droite du mobile, s’est perfectionné. Le cru 2018 se distingue par de nouvelles fonctions Bluetooth et peut ainsi servir de télécommande, par exemple pour contrôler sa musique à distance ou pour faire défiler une présentation PowerPoint. Comme l’an dernier, le stylet S Pen nous a impressionnés par sa précision et son confort d’usage.
Le Samsung Galaxy Note 9
Le Samsung Galaxy Note 9 © BFMTV.com

Couplé à l’application PENUP, l’application communautaire de dessin de Samsung, le stylet permet de succomber à ses élans artistiques. Lorsque le talent manque, l’application permet de dessiner par-dessus une image. De quoi faire forte impression auprès de son entourage ou de ses enfants. Hélas, l’application PENUP est totalement inaccessible sans connexion internet, y compris lorsqu’il s’agit de dessiner sur une image déjà enregistrée en mémoire.

-
- © BFMTV.com

Une proposition inédite

Bien que populaire auprès du grand public, la gamme Note s’adresse également aux professionnels. Ces derniers pourront apprécier la présence d’une batterie plus grosse que sur le précédent modèle, qui confère une solide autonomie. De là à passer la limite symbolique des deux jours d’utilisation? Certainement pas à tous les coups. Mais même une journée bien chargée ne devrait pas avoir raison du Note 9. A condition de mettre le prix, la capacité de stockage de 512 Go - du jamais-vu sur un smartphone - est un immense atout pour stocker des documents de travail, des photos, des vidéos en 4K ou encore de nombreuses séries Netflix. En ajoutant une carte microSD, il est possible de doubler la capacité de stockage pour atteindre 1 To.

Les faiblesses du Samsung Galaxy Note 9

Un design conservateur

A défaut de mettre le doigt sur des faiblesses techniques, on pourra regretter la très faible évolution du design du mobile par rapport à son prédécesseur. Certains se féliciteront au contraire que Samsung ne cède pas à la mode de l’encoche façon iPhone X. D’autres remarqueront qu’Apple, le premier rival de Samsung, est loin de proposer un nouveau design chaque année. Et ils auront raison. Ceux qui recherchent à tout prix des expérimentations esthétiques pourront se laisser tenter par un modèle signé Huawei, à condition de renoncer au stylet.
-
- © BFMTV.com

Un capteur d’empreintes digitales mal placé

En faisant disparaître le bouton principal de la façade de ses mobiles, Samsung a dû déplacer le capteur d’empreintes digitales à l’arrière. Sur le Galaxy S8, ce dernier se plaçait aux côtés du module caméra. Un choix maladroit, qui le rendait difficilement accessible. Le fabricant a rectifié le tir avec le Galaxy S9+, plaçant le composant sous l’appareil photo. Sur le Note 9, cette position est conservée… sauf que les deux modules caméra sont désormais alignés à l’horizontale. Le capteur d’empreintes est ainsi rehaussé de quelques millimètres, qui ont manqué à notre index pour l’atteindre sans difficulté.
-
- © BFMTV.com

Conclusion

Malgré une prise de risque minimale, Samsung livre ce qui reste l’un des smartphones les plus séduisants du moment. En pardonnant un capteur d’empreintes digitales peu accessible - compensé par une fonction de reconnaissance faciale, nous sommes incapables de prononcer la moindre mise en garde contre cet appareil aux capacités inédites, qui séduiront les utilisateurs les plus exigeants. Si le stylet ne figure pas parmi vos accessoires indispensables, le Galaxy S9+ (959 euros) constituera un aussi bon investissement. Sur le marché du smartphone Android, seul le Huawei P20 Pro (899 euros) offrira une expérience aussi appréciable.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech