BFM Business

Test de l’iPhone XR: le meilleur iPhone à acheter cette année?

L'iPhone XR d'Apple

L'iPhone XR d'Apple - BFMTV.COM

Moins onéreux que l’iPhone XS, l’iPhone XR propose une expérience presque aussi convaincante. Pour de nombreux amateurs d’Apple, il pourrait s’imposer comme le choix le plus rationnel.

Quelques semaines après la sortie des iPhone XS et iPhone XS Max, l’iPhone XR arrive en boutique. Sur le papier, les points communs entre les trois modèles sont nombreux. Sur la facture, l’iPhone XR est bien plus léger: 859 euros, contre 1159 pour le modèle XS et 1259 pour le XS Max, qui se différencie uniquement par sa taille. Ces 300 euros de moins sont la conséquence de l’absence de second module caméra à l’arrière, de fonction 3D Touch et d’écran OLED, remplacé par une dalle LCD. L’iPhone XR adopte un format de 6,1 pouces, ce qui le place entre l’iPhone XS (5,8 pouces) et l’iPhone XS Max (6,5 pouces)

L'iPhone XR d'Apple
L'iPhone XR d'Apple © BFMTV.COM

Les forces de l’iPhone XR

De très belles couleurs

Les couleurs et l’iPhone n’ont pas toujours fait bon ménage. En 2013, l’iPhone 5c était commercialisé dans plusieurs couleurs vives, avec une coque en plastique. Un choix de finition controversé pour un mobile vendu à prix élevé. Cinq ans plus tard, Apple ne commet pas la même erreur: en main, l’iPhone XR ressemble à tout sauf à un iPhone “low cost”. Le dos est entièrement en verre, comme sur les iPhone XS et iPhone XS Max.
L'iPhone XR d'Apple
L'iPhone XR d'Apple © BFMTV.COM

Surtout, les couleurs sont très réussies. Nous avons opté pour la version corail, qui prend parfaitement la lumière. Le rouge devrait également séduire de nombreux clients, avec une teinte légèrement plus foncée que sur les versions des années précédentes. Les plus conservateurs pourront opter pour une tonalité noire ou blanche. A la différence de celles de l’iPhone XS, les tranches de l’iPhone XR sont en métal mat et non brillant. Un rendu plus brut, mais pas moins réussi.

L'iPhone XR d'Apple
L'iPhone XR d'Apple © BFMTV.COM

Esthétiquement, le principal compromis de l’iPhone XR se situe au niveau des bordures noires qui encadrent l’écran, plus épaisses que sur le modèle XS. Un détail que l’on remarquera surtout après avoir pris en main l’iPhone X, XS ou XS Max. Même dans ce cas, l’œil se fait rapidement à ces contours, probablement grâce au respect d’une symétrie parfaite entre la partie supérieure - encoche mise à part - et la partie inférieure.

Un smartphone surpuissant

En 2013, les finitions en plastique n’étaient pas la seule source de critiques de l’iPhone 5c, qui se contentait d’une fiche technique très proche de celle de l’iPhone 5, sorti un an plus tôt. Là encore, Apple change de stratégie: comme l’iPhone XS, l’iPhone XR est équipé de la puce A12 d’Apple. Soit le processeur le plus puissant du marché du smartphone.

A l’usage, le ressenti est strictement identique à celui de l’iPhone XS Max, testé en septembre. A ce jour, aucun concurrent n’est capable de proposer un tel niveau de fluidité lors de la navigation. Même le Pixel 3 (859 euros) conçu par Google - également en charge d’Android - ne parvient pas à venir à bout de légers ralentissements.

De vrais progrès en photo

Il faut regarder du côté de la photo pour mettre le doigt sur le principal sacrifice de l’iPhone XR: l’absence de second module caméra. Sur les iPhone XS et XS Max, il est utilisé pour le mode portrait, grâce à sa focale plus resserrée (équivalent 52 mm). Ce qui permet d’obtenir des clichés de meilleure qualité, avec des visages moins déformés. Sur l'iPhone XR, le mode portrait se contente d'ajouter un flou d'arrière-plan aux photos prises au grand angle (équivalent 26 mm).
-
- © -
-
- © -

L’appareil photo de l’iPhone XR est cependant identique à l’appareil photo principal de l’iPhone XS. On bénéficie donc d’une qualité d’image supérieure à celle des modèles précédents, qui replace Apple dans la course à la qualité photo, aux côtés de Huawei, de Samsung et surtout de Google.

Photo prise avec l'iPhone XR
Photo prise avec l'iPhone XR © BFMTV.COM

Le module caméra de l’iPhone XR génère de très bons clichés grâce à sa nouvelle fonction HDR. Celle-ci combine plusieurs images identiques, mais dont le niveau d’exposition varie. Ce qui permet d’apporter davantage de détails dans les zones sombres comme dans les zones lumineuses. Par ailleurs, la vitesse de prise de vue est bien supérieure à celle des iPhone 8 et iPhone X.

Photo prise avec l'iPhone XR
Photo prise avec l'iPhone XR © BFMTV.COM
Photo prise avec l'iPhone XR
Photo prise avec l'iPhone XR © BFMTV.COM

Les améliorations de la qualité photo bénéficient également aux clichés pris de nuit, qui ont droit à des couleurs plus naturelles qu’auparavant, et d’un meilleur piqué.

Photo prise avec l'iPhone XR
Photo prise avec l'iPhone XR © BFMTV.COM

En revanche, Apple opte pour un niveau de lissage plus important que certains concurrents comme le Pixel 3. Pour l’immense majorité des utilisateurs, qui se contenteront de regarder leurs photos sur leur mobile ou de les publier sur les réseaux sociaux, cela n’aura aucune incidence. Ceux qui désirent effectuer des tirages grand format devront accepter un niveau de détails légèrement moins bon que chez Google ou Samsung.

Photo prise avec l'iPhone XR
Photo prise avec l'iPhone XR © BFMTV.COM

Une stabilisation vidéo exceptionnelle

Dans ses magasins, Apple offre une bonne place aux perches à selfies et stabilisateurs, utiles pour réaliser des séquences toujours plus fluides. Mais le Californien semble tout faire pour les rendre inutiles. Comme l’iPhone XS, l’iPhone XR profite d’une stabilisation vidéo impressionnante. La séquence ci-dessous a été réalisée à bout de bras, sans aucun accessoire. Si l’iPhone a de sérieux concurrents dans le domaine de la photo, il domine celui de la vidéo.

Un tarif plus abordable

Faire apparaître les termes “Apple” et “abordable” dans une même phrase pourrait paraître étonnant, voire provoquant. Pourtant, nous avons bien l’impression de tenir en main un rival du Samsung Galaxy S9 (859 euros) et du Pixel 3 XL (959 euros). Deux mobiles qui disposent d’une même capacité de stockage à ce prix (64 Go). L’iPhone XR se contente d’un écran LCD alors que les deux autres smartphones cités ont droit à des dalles OLED. Son écran est donc légèrement moins contrasté.

Les faiblesses de l’iPhone XR

Un mode portrait capricieux

Comme évoqué plus haut, l’iPhone XR propose un mode portrait, qui applique un flou d’arrière-plan autour du sujet. Malheureusement, Apple limite cette fonction, qui ne s’active que lorsqu’un visage humain est détecté. Il est donc impossible d’appliquer ce flou autour d’un chat, d’un chien, d’un objet, ou d’une personne photographiée de dos. Apple pourrait cependant compléter le mode portrait de l’iPhone XR lors d’une mise à jour logicielle.
L'iPhone XR d'Apple
L'iPhone XR d'Apple © BFMTV.COM

L’absence de 3D Touch

Afin de différencier l’iPhone XR de l’iPhone XS, Apple le prive également de 3D Touch, qui permet à l’écran tactile de détecter plusieurs niveaux de pression. Certains raccourcis ne sont plus disponibles, comme ceux qui permettent d’accéder aux principales fonctions des applications grâce une forte pression sur l’écran d’accueil. La firme en profite pour faire disparaître les raccourcis des notifications, à commencer par la fonction de réponse rapide à un message, pourtant très utile pour répondre à la volée. Ce choix est d’autant plus étonnant que la fonction de réponse rapide n’est pas liée au niveau de pression sur l’écran et semble donc indépendante du 3D Touch.
L'iPhone XR d'Apple
L'iPhone XR d'Apple © BFMTV.COM

Conclusion

Après une semaine avec l’iPhone XR, elle-même précédée de deux semaines avec l’iPhone XS Max, nous pouvons affirmer que ce modèle plus accessible n’est pas un iPhone au rabais. Malgré son tarif plus modéré, l’iPhone XR conserve une puissance à toute épreuve, un bel écran, une excellente qualité photo et des finitions impeccables. Soit tout ce qu’il faut pour avoir l’impression d’utiliser un iPhone de dernière génération. Si la photo de portrait n’est pas votre passion, l’iPhone XR est un excellent investissement - la différence de qualité d’affichage ne mérite pas à elle seule de débourser 300 euros de plus. Une bonne alternative pourrait être le Huawei P20 Pro, dont le tarif est descendu à 649 euros chez les opérateurs.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech