BFM Business

Les données des visiteurs de sites de webcams pornos exposées en ligne

-

- - AFP

Une entreprise de cybersécurité a pu mettre la main sur une importante base de données regroupant des informations sensibles de "millions" d’internautes.

La vie numérique la plus intime de nombreux internautes librement accessible sur le Web. C’est le constat établi par les spécialistes de sécurité informatique de l’entreprise Condition:Black, relayé par le site américain TechCrunch.

Ces spécialistes ont mis la main sur des informations provenant de plusieurs sites liés à l’entreprise VTS Media, basée à Barcelone. La plupart des internautes touchés seraient situés en Europe, et plus particulièrement en Espagne.

Messages privés et préférences sexuelles

Parmi les sites concernés, figurent les plateformes baptisées “Amateurtv”, “Webcampornoxxx” et “placercams”. Toutes ont pour point commun d’abriter des canaux de vidéo en direct, tournés à la webcam. Dans la base de données, non protégée par un mot de passe pendant plusieurs semaines, figurent des informations relatives à “des millions” d’internautes.

Parmi elles, les identifiants des visiteurs et des “modèles” proposant leurs services, leurs adresses IP - identifiant unique permettant d’identifier le propriétaire d’un accès internet, mais également des messages privés échangés sur le site, des adresses mail, l’historique des vidéos consultées et certains mots de passe.

Toujours selon TechCrunch, l’utilisation de cette base de données - désormais indisponible - pouvait permettre de remonter jusqu’à l’identité de nombreux internautes, qu’il s’agisse des visiteurs des sites concernés où de celles et ceux se faisant rémunérer pour des prestation visuelles.

En France, les sites pornographiques de webcams sont particulièrement populaires. Selon le classement Alexa, le site Chaturbate est le 10ème site le plus visité de l’Hexagone, devant Netflix. Il est suivi de près par LiveJasmin, son principal concurrent, qui figure à la 12ème place. Le premier site de vidéos pornographiques “classiques”, Pornhub, pointe quant à lui à la 23ème position. En août 2019, le site pornographique Luscious avait été victime d’une fuite de données, laissant accessible l’identité de 40.000 internautes français.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech