BFM Business

iPhone: Apple ne veut pas de chargeur universel imposé par l’UE

Un connecteur Lightning d'Apple

Un connecteur Lightning d'Apple - CC, Flickr (frankieleon)

Face au projet de régulation de la Commission européenne, Apple défend la possibilité de développer un chargeur spécifique à ses iPhone, mettant en garde contre un déferlement de nouveaux déchets électroniques.

L’idée d’un chargeur universel pour smartphone est probablement aussi vieille que celle du smartphone. Dès 2009, l’Union européenne envisageait d’imposer aux fabricants de se mettre d’accord sur un connecteur unique, afin de faciliter la vie des utilisateurs. Le débat revient sur la table en ce début d’année 2020, avec un nouveau projet du même ordre. Si pour l’heure, peu de détails sur cette hypothétique régulation ont filtré, Apple rejette d’emblée cette idée, en jouant sur le même tableau que ses adversaires: l’écologie. L’entreprise entend protéger le connecteur Lightning, qui recharge les iPhone depuis 2012.

Un iPhone dédié aux Européens?

“Nous pensons qu’une régulation imposant une harmonisation des chargeurs de smartphones freinerait l’innovation au lieu de l’encourager, et pénaliserait les consommateurs européens. [...] Plus d’un milliard de produits Apple utilisant un connecteur Lightning ont été écoulés, au sein d’un écosystème complet d’accessoires et d’appareils qui utilisent un port Lightning” explique le géant californien, qui évoque par ailleurs “un immense volume de déchets électroniques” générés par une telle mesure.
-
- © -

Apple rappelle au passage le projet de régulation de 2009, qui visait à imposer l’utilisation du connecteur micro-USB. Un choix “qui aurait limité les évolutions vers le Lightning et l’USB-C”, plaide l’entreprise. 

La firme rappelle que le marché est passé de 30 types de chargeurs différents à 3 types (micro-USB, USB-C et Lightning), et qu’il n’y aura bientôt plus que deux connecteurs différents, à savoir le Lightning, réservé à ses produits, et l’USB-C, progressivement adopté par les fabricants de smartphones Android - aux dépens du vieillissant micro-USB. 

Si ce projet de régulation venait à voir le jour, Apple serait alors contraint d’adopter l’USB-C sur ses iPhone. Pour rappel, ce connecteur est déjà utilisé pour ses MacBook et certains iPad. Reste à savoir si cette législation aurait des répercussions mondiales, ou si la marque choisirait de produire des modèles d’iPhone uniquement destinés au marché européen.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech