BFM Business

Urgences, examens, opérations: l’hôpital de Dax paralysé par une cyberattaque

Dans la chambre d'un patient atteint du Covid-19 dans le service de réanimation de l'hôpital de Lyon-sud, à Pierre-Bénite, le 25 janvier 2021

Dans la chambre d'un patient atteint du Covid-19 dans le service de réanimation de l'hôpital de Lyon-sud, à Pierre-Bénite, le 25 janvier 2021 - JEFF PACHOUD © 2019 AFP

L’établissement hospitalier a été visé par une cyberattaque ce 9 février. Son fonctionnement est largement perturbé avec des patients qui ne peuvent parfois plus être accueillis.

En pleine pandémie de Covid-19, les équipes soignantes du centre hospitalier de Dax-Côte d'Argent, dans les Landes, ne peuvent plus utiliser leurs outils informatiques après une cyberattaque majeure, rapportent France Bleu Gascogne et Sud Ouest.

D’après leurs sources, l’établissement est visé par un rançongiciel: les hackers auraient ainsi déployé un logiciel malveillant chargé de chiffrer les données sensibles de l’hôpital, réclamant une rançon pour accepter de les déverrouiller.

“On est revenu au papier et au stylo” explique ainsi un employé de l’établissement à France Bleu Gascogne, qui précise que contrairement à ce qui a été observé dans d’autres attaques informatiques, les conséquences ne se limitent pas aux services administratifs.

Risque de reports d’opérations

La cyberattaque aurait ainsi entraîné des dysfonctionnements de stérilisateurs, indispensables pour mener des opérations chirurgicales. Une mise en pause des blocs opératoires est ainsi envisagée, selon une soignante s’exprimant auprès du média public.

Des annulations de rendez-vous ont déjà été décidées pour ne conserver que les examens vitaux, relate de son côté Sud Ouest. L’attaque informatique pousse par ailleurs les urgences à n’accepter que les cas les plus graves et pourrait contraindre les équipes à orienter des patients traités pour un cancer vers d’autres établissements.

L’organisation des examens d’imagerie médicale est également pénalisée par l’impossibilité d’accéder aux systèmes informatiques de l’hôpital.

Cette attaque a mis hors service la totalité de notre système d'information. Les données n'ont pas été volées, elles sont toujours sur nos serveurs, mais elles sont cryptées (sic) donc elles ne sont plus accessibles”, explique la directrice adjointe au quotidien Sud-Ouest.

Un autre témoignage évoque l’impossibilité pour le personnel soignant d’accéder aux dossiers des patients, et donc à la liste de leurs traitements ou de leurs antécédents médicaux.

Une équipe de spécialistes de cybersécurité de l’agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) a par ailleurs été mobilisée pour tenter de résoudre le problème. Toujours auprès de Sud Ouest, les dirigeants de l’établissement évoquent une incertitude totale sur l’issue de la situation, qui pourrait pénaliser leurs activités pendant plusieurs semaines.

L'hôpital de Dax n'est pas le premier grand établissement français de santé visé par des cybercriminels. Fin 2019, l'activité du CHU de Rouen avait été perturbée après une attaque informatique. Là encore, certains patients avaient dû être redirigés vers d'autres établissements.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech