BFM Business

Selon l'Anssi, les cyberattaques "criminelles" ont été multipliées par 4 en 2020

Selon Guillaume Poupard, patron de l'Anssi, les attaques criminelles visant des opérateurs d'importance vitale ont quadruplé en France entre 2019 et 2020 passant de 50 à 200.

Le patron de l'Anssi a aussi fait un point sur les cyberattaques en 2020. La France, comme les autres pays, est confrontée à trois grandes menaces: l'espionnage, la grande criminalité et des risques quasiment militaires.

"L'espionnage n'augmente pas, mais pour la criminalité, on peut parler d'explosion", a-t-il indiqué. L'agence en a dénombré 200 cyberattaques contre des opérateurs d'importance vitale (OIV) en 2020, soit quatre fois plus qu'en 2019. "Ces attaques visent des entreprises du public ou du privé".

La liste des OIV compte 200 acteurs dont la sécurité est vitale pour le fonctionnement du pays. Selon Guillaume Poupard, ce chiffre pourrait bientôt atteindre le millier. "Cette liste est établie par des directives européennes".

Quant aux risques militaires, le patron de l'Anssi reste discret et ne donne aucun tendance. La particularité de ce risque est de se glisser discrètement dans les réseaux pour surveiller et anticiper les décisions stratégiques que la France peut être amenée à prendre.

"Il s'agit pour l'adversaire d'être prêt le jour où la France devrait déclencher une action. C'est le risque de plus haut niveau, mais aussi le plus rare. Heureusement car l'impact sur la sécurité nationale serait maximal".
https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco