BFM Business

Google géolocalise Daesh… au Bataclan

-

- - Capture Google Maps

Au surlendemain des attentats de Paris, Google propose une curieuse réponse lorsque les utilisateurs cherchent à localiser Daesh sur Google Maps. Le service de cartographie renvoie alors sur le Bataclan.

Daesh au Bataclan. Voilà la réponse que renvoie Google lorsqu'on cherche l'Etat islamique sur son service de cartographie Google Maps. Un malheureux résultat deux jours après les attaques sur Paris qui ont fait au moins 129 morts selon un bilan encore provisoire, dont au moins 80 dans la salle de concert.

Comment expliquer ce phénomène? Première chose: ce n'est pas un choix humain. Entendez par là que ce sont les algorithmes de Google qui ont placé ici Daesh et qui laissent à penser que l'Etat islamique s'est installé au Bataclan. Il ne s'agirait pas non plus d'un piratage, au sens de l'intrusion informatique.

En revanche, il peut s'agir d'un phénomène appelé Google Maps Bombing, qui exploite le mécanisme du site. Google l'explique en partie dans son "aide en ligne": "Un algorithme extrait certaines parties des avis laissés par les utilisateurs de Google, afin de fournir plus de contexte sur les mots clés qui reviennent le plus souvent."

Une explication peut donc être qu'à force de recherches et d'avis associant "Daesh" et le Bataclan, les algorithmes de Google ont terminé par géolocaliser l'organisation sur les lieux du drame. Cette bizzarerie peut être volontaire, avec des intentions malveillantes, ou totalement involontaire.

Ce n'est pas la première fois que cela arrive. Ainsi, Marine Le Pen s'est déjà retrouvée au Conseil constitutionnel, al-Qaeda au Yémen à l'Elysée tout comme Nicolas Sarkozy, plusieurs mois après son départ.

Ivan Valerio