BFM Business

Pour aller travailler, les employés chinois de Canon doivent sourire à une caméra

Nouveauté dans les bureaux chinois de Canon: pour entrer dans leur salle réunion, les employés doivent présenter un grand sourire à la caméra, équipée d'un système d'intelligence artificielle.

L'entreprise Canon a écrit une page aux accents dystopiques dans ses bureaux chinois. Désormais, pour accéder à leur lieu de travail, de réunion, ou encore planifier des rendez-vous, les salariés doivent présenter un visage souriant aux caméras disposant de système d'intelligence artificielle.

Dans un article sur la surveillance des employés chinois, le Financial Times évoque cette mesure révélatrice d'une politique largement répandue dans le pays.

L'entreprise avait présenté cette fonction de reconnaissance de sourire l'an dernier, dans le cadre d'un ensemble d'outils destinés à la gestion des ressources humaines. Le système était alors passé inaperçu, jusqu'à ce que le fabricant décide de l'intégrer dans ses bureaux.

Cette restriction n'a été mise en place que dans les bureaux de Canon situés en Chine, et il y a fort à parier qu'elle ne soit pas exportée d'ici peu en Europe.

Dérangeante, mais visible

Toutefois, The Verge fait remarquer que, si la démarche semble inquiétante, elle a le mérite d'être visible. Contrairement à de nombreux outils de surveillance mis en place, à l'instar de ceux de Microsoft.

En 2019, la firme avait proposé un kit permettant d'agréger des données sur la productivité de ses employés, qu'ils soient à distance ou sur place, et de produire des rapports individuels.

Avec la pandémie de Covid-19 et le confinement, les entreprises ont été de plus en plus nombreuses à exercer un contrôle à distance sur leurs employés, avec un rôle croissant de l'intelligence articifielle.

Victoria Beurnez