BFM Business

L'armée britannique espère compter 30.000 robots dans dix ans

(photo d'illustration)

(photo d'illustration) - Guillaume Souvant-AFP

L'armée britannique entend renforcer ses troupes avec 30.000 robots d'ici 2030. En France aussi, l'armée s'équipe, mais dans une moindre mesure.

Le Royaume-Uni craint de voir certains conflits dégénerer et mener à une troisième guerre mondiale. Dans une interview accordée à la chaine britannique Sky News, le chef des forces armées, le général Sir Nick Carter, a dévoilé les ambitions du pays pour son armée.

A l'horizon 2030, elle pourrait comprendre 90.000 soldats humains et 30.000 robots. Selon Nick Carter, la crise économique mondiale causée par la pandémie de Covid-19 pourrait déclencher de nouvelles menaces pour la sécurité, voire une guerre.

La France s'équipe aussi

Le général n'a pas précisé de quel type de robot il s'agirait. En France aussi, l'armée de Terre va accueillir dans ses troupes une cinquantaine de robots pour prêter main-forte à ses soldats. Ils devraient entrer en action en 2021. Mais il ne s'agit pas de robots-soldats conçus pour le combat.

Les robots de l'estonien Milrem Robotics serviront à des interventions non armées telles que le transport logistique, la surveillance, le déminage ou encore des opérations d’ouverture d’itinéraire ou de reconnaissance.

Lors d’une audition à l'Assemblée nationale en 2018, le général Charles Beaudouin, alors sous-chef d'état-major chargé des plans et des programmes de l'état-major de l'Armée de Terre, avait expliqué que ces robots devaient "faciliter l'évacuation des blessés" pour éviter que "deux autres soldats interrompent leur mission".

L'armée française a également commandé une petite soixantaine de robots autonomes, chargés d’évoluer sur le champ de bataille, en complément de la surveillance vue du ciel, opérée par les drones.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech