BFM Business

Etats-Unis: New York lance son passeport sanitaire numérique

Les New-yorkais peuvent désormais accéder plus simplement à des lieux publics grâce à une application indiquant s’ils sont vaccinés ou s’ils ont récemment été testés au Covid-19.

Le pass Excelsior: c’est ainsi qu’a été baptisé le premier passeport sanitaire américain, lancé par la ville de New York. Depuis vendredi 26 mars, les habitants peuvent télécharger une application (sur iOS et Android) pour enregistrer sur leur mobile les résultats d’un test PCR, mais aussi un certificat de vaccination. Le logiciel affiche ainsi un QR Code permettant d’accéder plus facilement à certains lieux publics.

Outil facultatif

Comme le rapporte le quotidien USA Today, certains lieux emblématiques de la ville de New York proposent déjà l’utilisation de ce pass numérique, à l’image du Madison Square Garden, qui a rouvert ses portes fin février avec une jauge de 2000 spectateurs (contre 20.000 habituellement). L’utilisation de l’application et le QR Code généré permettent aux spectateurs comme aux organisateurs de gagner du temps à l’entrée, en scannant ce dernier avec un autre mobile.

Le passeport sanitaire numérique de la ville de New York
Le passeport sanitaire numérique de la ville de New York © Ville de New York

L’application étant facultative, ceux qui ne désirent pas l’utiliser peuvent choisir de ne montrer qu’un simple résultat de test PCR de moins de 72 heures, un certificat de vaccination, ou une version imprimée du QR Code. L'application peut également abriter les résultats de tests antigéniques, pour les salles qui choisissent de les accepter pour accorder l’accès aux spectateurs concernés.

Lors du téléchargement de l’application, les utilisateurs sont amenés à créer un compte en renseignant leur identité, leur date de naissance, puis à importer des résultats de test ou un certificat de vaccination proposés par des centres dédiés.

L’entreprise américaine IBM, qui a conçu l’application, assure que les données médicales sont chiffrées et qu’aucun tiers ne peut y avoir accès - ni même ses propres équipes. Sur son site, IBM précise que son pass numérique a vocation à être utilisé dans les transports, dans des salles de spectacles, des stades, ou encore dans des entreprises.

Le passeport sanitaire numérique de la ville de New York
Le passeport sanitaire numérique de la ville de New York © Ville de New York

A plus grande échelle, le principal enjeu pour les autorités est d’harmoniser ces outils, afin que les utilisateurs n’aient pas besoin de faire cohabiter une multitude d’applications sur leur mobile pour accéder à différents lieux.

De tels pass sanitaires numériques ont déjà été déployés à l’etranger, notamment en Israël où la vaccination de la population est bien plus avancée que dans l’Hexagone. Un pass sanitaire européen devrait également être mis en place dans les prochains mois, cette fois pour les voyages au sein de l’Union européenne. L’outil pourrait également être utilisé en France pour la réouverture des commerces et restaurants.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech