BFM Business

Données personnelles: Apple et Google bloquent une mise à jour du “TousAntiCovid britannique”

L'application de traçage numérique britannique, NHS Covid-19

L'application de traçage numérique britannique, NHS Covid-19 - NHS

Les autorités de santé britanniques souhaitent proposer aux utilisateurs de partager la liste des endroits fréquentés en cas de test positif au Covid-19. Une fonction refusée par les deux géants américains, partenaires de la conception de l’application de traçage numérique.

A la différence de l’application TousAntiCovid, dont l’ensemble de la conception est française, nos voisins européens ont accepté l’aide proposée par Apple et Google au printemps 2020 pour mettre au point une application de traçage numérique par Bluetooth. Le but étant à l’époque de profiter de leur mainmise sur leurs écosystèmes respectifs (iOS et Android) pour une compatibilité maximale entre les smartphones chargés de se détecter les uns les autres.

Mais comme le rappelle la BBC, cette collaboration implique d’accepter leurs conditions: selon le média public, Apple et Google viennent à ce titre de suspendre la mise à jour de l’application de traçage britannique. Cette dernière devait en effet collecter un historique de localisation des utilisateurs en téléchargeant la liste des QR Codes scannés par ces derniers, ce qu’Apple et Google interdisent à leurs partenaires.

Collecte de l’historique de localisation

Téléchargé 21 millions de fois, le “TousAntiCovid britannique” (baptisé “NHS Covid-19”) est un véritable succès outre-Manche. Grâce à 1,7 million de notifications de cas contact envoyées début février, elle aurait selon l’Institut Alan Turing et l'université d'Oxford évité quelque 600.000 contaminations dans le pays.

Parmi les fonctions phares, déployées dès l’automne 2020, figurait la possibilité de scanner un QR Code dans un lieu public (notamment un restaurant, une salle de sport ou un bar) pour signifier sa visite d’un établissement.

Cette option, qui fera par ailleurs son arrivée - de façon facultative - dans TousAntiCovid lors de la réouverture des restaurants, est utilisée afin que les utilisateurs ayant scanné le même QR Code au même moment que des clients déclarés par la suite malades du Covid puissent recevoir une alerte.

Jusque-là, ces alertes étaient déclenchées manuellement par les autorités de santé britanniques, alors chargées de déterminer l’existence de clusters. Comme le détaillait la BBC le 7 avril dernier, la mise à jour devait rendre l’application plus “collaborative” et réactive: l’application NHS Covid-19 devait alors demander à un utilisateur testé positif d’envoyer la liste des QR Code scannés dans les jours précédents afin d’envoyer les alertes aux cas contact.

C’est précisément cette récolte de données, revenant pour l’utilisateur à envoyer aux autorités de santé la liste des endroits visités, qui est refusée par Apple et Google. La mise à jour, qui devait être déployée ce 12 avril à l’occasion de la réouverture des pubs et restaurants, a ainsi été bloquée sur l’App Store et le Google Play Store.

En France, le gouvernement n’a pour l’heure pas précisé si l’historique de localisation - via les QR codes - sera amené à être partagé par les Français testés positifs au Covid-19, ou si la détermination de clusters dans les bars et restaurants se fera d’une autre manière. Dans TousAntiCovid, ces données ne sont pas liées à l’identité de l’utilisateur, aucune création de compte n’étant nécessaire.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech