BFM Business

Google déconseille d'installer ses applications sur les nouveaux smartphones Huawei

BFM Tech
La firme américaine s’adresse aux utilisateurs de smartphones Huawei "non-certifiés", qui ne disposent pas de ses applications nativement, en raison des sanctions américaines.

Depuis le milieu d’année dernière, Huawei n’a plus le droit d’équiper ses nouveaux smartphones du Google Play Store, le magasin d’applications de Google, en raison de sanctions américaines contre l’entreprise chinoise. Face à cette contrainte majeure, Huawei a commercialisé son dernier appareil haut de gamme (Mate 30 Pro) avec son propre magasin d’applications, privé de la plupart des plateformes préférées des occidentaux. Si les utilisateurs les plus pointus peuvent être tentés de télécharger les principales applications Google sur des sites officieux, la firme californienne estime que c’est une très mauvaise idée.

Des applications potentiellement compromises

“Afin de protéger la vie privée, la sécurité et une bonne expérience, le Google Play Store, Google Play Protect et les principales applications Google (dont Gmail, YouTube, Maps etc.) sont uniquement disponibles sur les appareils ayant reçu la certification ‘Play Protect’” rappelle un cadre de Google, dans une publication repérée par nos confrères de 01net.com

La certification Play Protect, dont sont désormais privés les smartphones Huawei, englobe l’ensemble des services mis en place par Google pour assurer le bon fonctionnement et l’intégrité des smartphones sous Android - dont le développement est géré par ses soins.

Toujours sur son site, Google rappelle que de telles applications “ne fonctionneront pas de manière fiable” et pourraient potentiellement être compromises. En un mot: le géant américain déconseille vivement de passer par des circuits alternatifs pour accéder aux applications les plus populaires d’Android.

“Notre priorité reste de protéger la sécurité des utilisateurs de Google sur des millions d’appareils Huawei utilisés dans le monde. Nous continuons à travailler avec Huawei, dans le respect du régulateur, afin de proposer des mises à jour de sécurité pour les applications Google et pour les smartphones en circulation” précise l’entreprise, faisant référence aux modèles sortis avant la mise en place des sanctions américaines, en mai 2019.

Elle rappelle ainsi que tous les smartphones Huawei antérieurs aux sanctions américaines pourront continuer à fonctionner sans le moindre problème, avec le Google Play Store. C’est notamment le cas du Huawei P30 Pro. Les appareils les plus récents, dont le Huawei Mate 30 Pro et le probable Huawei P40 - attendu pour le mois de mars - devraient en revanche continuer à être inutilisables pour la grande majorité des clients français, en raison de l’absence des applications Google mais aussi des principales plateformes comme Facebook, Instagram, Uber, Netflix ou encore Twitter.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech