BFM Business

Débits limités sur Netflix: ce que ça va changer pour les utilisateurs

71f/124a3d202d09a68712e65c2125ddf

71f/124a3d202d09a68712e65c2125ddf - -

Pour limiter sa consommation de bande passante, Netflix va davantage compresser les images de ses films et séries. Mais la résolution 4K sera toujours disponible pour les abonnés "premium".

Face au risque de congestion d’Internet en période de confinement, l’Union européenne a appelé les géants du streaming vidéo à faire des efforts pour limiter leur impact sur la bande passante, et laisser plus de place aux autres activités (dont la visioconférence). Rapidement, Netflix et YouTube ont répondu favorablement.

La filiale de Google a annoncé que sa plateforme lancerait par défaut les vidéos dans une définition inférieure. De son côté, Netflix tente de trouver un juste équilibre afin de limiter ses débits tout en proposant un service de qualité, notamment pour ses abonnés “premium”, qui paient 13,99 euros par mois pour des contenus en 4K.

4K et HDR maintenues

Concrètement, les contenus seront toujours disponibles dans les résolutions habituelles, selon le niveau de son forfait, d’après les informations obtenues par BFM Tech. Mais avec à chaque fois une compression plus importante que d’habitude. L’image pourrait donc être légèrement dégradée, avec un impact logiquement plus important sur les grands écrans que sur smartphone. Netflix, qui mobilise à lui seul un quart du trafic Internet français, espère ainsi diminuer son impact de 25%.

Cette nouvelle stratégie ne devrait pas provoquer de changement majeur: l’une des forces de Netflix est son algorithme d’encodage, capable de s’adapter en fonction du débit de l’utilisateur pour proposer la meilleure image possible, sans que la lecture ne soit interrompue. En temps normal, un abonné au service 4K peut donc déjà faire face à des niveaux de compression d’image importants, par exemple s’il se trouve dans un environnement peu couvert par la 4G.

Pendant trente jours, Netflix respectera donc la norme choisie par l’abonné (HD ou 4K) ainsi qu’un éventuel affichage en HDR (image bénéficiant d’une plus grand plage dynamique), mais avec le débit le plus bas dans le cadre de cette norme. Notons que ces contraintes seront mises en œuvre pour tous les types d’utilisation, qu’il s’agisse d’une connexion fixe de type ADSL/fibre ou d’une connexion mobile 4G. Pour préserver le réseau, les utilisateurs sont incités à télécharger les contenus durant la nuit, lorsque les infrastructures sont le moins sollicitées.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech