BFM Marseille

Marseille: deux enseignants reçoivent des menaces de mort et une photo de Samuel Paty

Police (illustration)

Police (illustration) - AFP

INFO BFM Marseille - Un couple d'enseignants marseillais a reçu à son domicile plusieurs lettres de menaces de mort ainsi qu'une photo de Samuel Paty.

Un couple d'enseignants menacé de mort. Une enquête pour menace de mort par écrit sur personne dépositaire de l'autorité publique a été ouverte, indique ce lundi le parquet à BFM Marseille Provence.

Selon nos informations, deux professeurs de collèges de Marseille ont reçu le 8 septembre dernier une photo de Samuel Paty dans leur boîte aux lettres, le professeur assassiné il y a tout juste un an dans les Yvelines.

Le couple d’enseignants porte alors plainte "une première fois", indique le rectorat de l'académie d'Aix-Marseille.

Des menaces reçues un an jour pour jour après l'assassinat de Samuel Paty

Quatre jours plus tard, le couple reçoit une lettre dactylographiée de menaces. "Tu vas crever", indique notamment ce courrier, en cours d'expertise.

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, un nouveau courrier a été déposé dans la boite aux lettres du couple. Sur ce dernier, reçu le jour de l'anniversaire de la mort de Samuel Paty, le message est à nouveau menaçant: "Derniers jours… semaine prochaine tu mourras".

"Les menaces ayant été réitérées", le couple dépose une seconde plainte, précise le rectorat de l'académie d'Aix-Marseille.

Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté urbaine de la division sud. "À ce stade, aucun élément ne permet de relier ces faits à un cours donné par l'un des enseignants", précise le parquet de Marseille.

"Tout doit être fait pour protéger nos enseignants"

Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a adressé son "soutien" aux enseignants et réclame que "tout" soit fait pour "protéger nos enseignants".

"J’adresse, au nom de toute la Région Sud, un soutien clair à ces deux enseignants, menacés de mort par les barbares, écrit-il, sur son compte Twitter. En République, tout doit être fait pour protéger nos enseignants et combattre les terroristes en puissance ! #SamuelPaty"

Ainsi, pour protéger ce couple d'enseignants, plusieurs mesures ont été prises. Le syndicat SNES national, face à la gravité des menaces, est intervenu auprès du rectorat pour exiger la protection la plus complète. Le parquet de Marseille indique qu'un dispositif de mise en sécurité a été mis en place par les services de police.

Par ailleurs, le ministère de l'Éducation précise qu'une protection fonctionnelle a été accordée aux professeurs, ce qui implique une assistance, un accompagnement et une prise en charge des frais judiciaires. 

Simon Azelie et Solenne Bertrand