BFM Lyon

Rhône: les résidents d'un immeuble à Vénissieux sans chauffage depuis trois ans

Les habitants d'un immeuble du quartier des Minguettes à Vénissieux, dans le Rhône, sont excédés: depuis trois ans, les problèmes de chauffage s'accumulent.

De l'humidité sur les murs, une température ambiante qui dépasse rarement les 13°C depuis plusieurs semaines... Les habitants d'un immeuble du quartier des Minguettes à Vénissieux, dans le Rhône, sont excédés: depuis trois ans, les problèmes de chauffage s'accumulent. Une situation d'autant plus difficile à gérer alors que l'épidémie de coronavirus oblige à passer beaucoup de temps chez soi.

"Comment on peut vivre comme ça? On ne peut pas, c'est insupportable!", déplore sur BFM Lyon Fatima Saouchi, résidente de l'immeuble.

Pour se chauffer, cette résidente n'a trouvé qu'une solution, un chauffage d'appoint électrique. "Tous les jours, cela nous coûte 35 euros!", explique-t-elle. "On le met dans le couloir et on le ramène dans la salle de bains quand on se lave..."

"Les chauffages sont froids", atteste à son tour Alimou Cissé, fils d'un couple âgé de résidents. "On se plaint depuis des années à la mairie mais tout le monde se renvoie la balle". Et de poursuivre: "Maintenant, il y en a marre. Nous réclamons que la situation soit réglée sur le champ."

"Tout le monde se renvoie la balle"

Depuis mi-janvier, les habitants de l'immeuble s'organisent ainsi pour entamer une action en justice. "Depuis 3 ans, les locataires n'ont cessé de signaler, au bailleur qui est Grand Lyon Habitat, les problèmes de chauffage jusqu'à coupure totale", explique Karima Souid, la fille d'une des résidentes sur un message posté sur Facebook. "Les murs de certains appartements comme au RDC, au 3ème étage ou au 4 étage présentent même des infiltrations d'eau, humidité moisissures à cause de la coupure de chauffage."

"Grand Lyon Habitat dit que c'est à la mairie de Vénissieux d'agir car problème de tuyauterie externe et ils se renvoient mutuellement la balle...", dénonce-t-elle.

De leur côté, trois élus de l'opposition du groupe Ensemble pour Vénissieux ont adressé une lettre à la maire de la commune, Michèle Picard et au président de la métropole, Bruno Bernard, réclamant les réparations nécessaires et un dédommagement des locataires.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV