BFM Lyon

Lyon: passe d'armes entre Darmanin et Doucet sur le menu unique sans viande dans les cantines

Dès ce lundi, un "menu unique sans viande" sera servi dans les cantines scolaires de Lyon au nom de la lutte contre le Covid-19. La mesure, provisoire, provoque l'indignation de l'opposition et du ministre de l'Intérieur.

Une "idéologie scandaleuse". Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin a vivement dénoncé samedi soir l'instauration d'un "menu unique sans viande" dans les cantines scolaires à Lyon, dès la fin des vacances scolaires d'hiver ce lundi.

Cette mesure, annoncée le 15 février dernier, dans un courriel adressé aux élus d'arrondissement, a été prise au nom de la lutte contre le Covid-19, "pour accélérer le service" et ainsi "permettre d'accueillir tous les enfants ", a précisé Stéphanie Léger, adjointe chargée de l'Éducation à la mairie de Lyon.

"En plus de l'insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français, on voit bien que la politique moraliste et élitiste des 'Verts' exclut les classes populaires. De nombreux enfants n’ont souvent que la cantine pour manger de la viande", a réagi Gérald Darmanin sur Twitter.

"Continuez à être dans la posture"

Ce message a déclenché la colère du maire écologiste de Lyon Grégory Doucet, qui défend la mesure, "prise pour des raisons sanitaires". "On ne vous a d'ailleurs pas entendu tenir ces propos à Gérard Collomb, membre de votre famille politique et qui avait pris exactement la même mesure lors de la première vague", a répondu l'édile, faisant référence à l'ancien maire de Lyon.

"Alors que nous garantissons un repas équilibré à tous nos écoliers, des milliers d'étudiants attendent vos mesures. N'hésitez pas à prêter un regard pour eux", a-t-il ajouté, alors que les témoignages d'étudiants en situation de précarité se multiplient partout en France.

"Continuez à être dans la posture M. Darmanin, vous ne faites que masquer votre absence de fond", a taclé Grégory Doucet.

Mesure effective au moins jusqu'au vacances de Pâques

La mesure temporaire avait également suscité l'indignation de l'opposition. "Ce que nous avons du mal à comprendre, c'est que la viande soit retirée des menus au motif de la facilité des repas pour pouvoir les servir plus rapidement. Pour autant, il y a du poisson et d'autres protéines", avait dénoncé Pierre Olivier, maire LR du IIè arrondissement de Lyon, au micro de BFM Lyon.

Le menu sans viande sera servi au moins jusqu'aux vacances de Pâques, début avril.

Fanny Rocher