BFM Lyon
Lyon

Lyon: l'association "La ville à Vélo" dévoile le palmarès des véhicules les plus mal garés

L'association "La Ville à Vélo" a lancé un concours des véhicules les plus mal garés dans la métropole lyonnaise, voici le deuxième prix.

L'association "La Ville à Vélo" a lancé un concours des véhicules les plus mal garés dans la métropole lyonnaise, voici le deuxième prix. - PolGM1/Twitter

Le but de ce concours est de sensibiliser à ce phénomène qui peut s'avérer dangereux pour les cyclistes. Les trois premiers prix ont été décernés à des voitures garées sur des voies pour les bus ou des pistes cyclables.

Et les gagnants sont... L'association de cyclistes "La Ville à Vélo" vient de dévoiler ce mardi le palmarès de son concours "garé comme une merde". Lancée pour la première fois dans la métropole lyonnaise, l'initiative - qui s'est terminée dimanche soir - a réuni 2744 votants lors des différentes étapes.

Les trois voitures sur le podium ont toutes une chose en commun: elles sont stationnées sur une voie pour les bus ou sur une piste cyclable, soit des endroits où le stationnement est interdit.

Une voiture de police en première place

Alors que le véhicule qui écope de la troisième place bloque un camion de pompiers dont les sirènes retentissent, celui en deuxième place est garé en travers d'une voie de bus et même un peu sur le trottoir.

La première place a quant à elle été attribuée à une voiture de police. Son occupante s'est garée sur une piste cyclable le temps d'aller chercher un sandwich de l'autre côté de la rue, d'après la vidéo d'un internaute.

Ce dernier n'hésite d'ailleurs pas à interpeller la membre des forces de l'ordre: "Excusez-moi mais montrez l'exemple, vous obstruez une place de livraison", lui dit-elle, ce à quoi la policière répond "oui, merci bonne journée". Un peu plus loin dans la rue, le cycliste remarque que d'autres véhicules sont aussi mal garés que la policière.

Alerter le public

Si ce concours a une touche humoriste, son but reste sérieux. L'association souhaite "alerter et sensibiliser le grand public et les autorités à un phénomène qui, pour ses auteurs relève de l'incivilité mais qui, pour les personnes qui se déplacent à vélo génère de l'insécurité", affirme-t-elle sur Twitter.

"Lorsqu’un obstacle se trouve sur une piste cyclable, le cycliste est obligé de se déporter sur la route, et il se retrouve ainsi exposé au risque qu’un conducteur le percute", explique l'association.

La "Ville à Vélo" affirme également qu'un courrier va être envoyé à plusieurs acteurs de la métropole lyonnaise pour leur demander d'agir: le maire de Lyon Grégory Doucet mais aussi celui de Villeurbanne Cédric Van Styvendael, la police nationale, la police municipale, la préfecture du Rhône... Avec l'espoir que des mesures soient prises pour lutter contre ce phénomène.

Marine Langlois