BFM Lyon
Lyon

Lyon: l'agresseur principal de Jérémy condamné à huit ans de prison ferme, son complice écope de sursis

Le jeune homme avait été violemment frappé un soir de 2019 pour une histoire de cigarette. Il est désormais handicapé.

Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2019, près des grilles de l'Hôtel de ville de Lyon, Jérémy fête la fin de ses partiels avec ses camarades. La soirée bascule en quelques secondes, il est abordé par deux inconnus pour une cigarette puis roué de coups. Le jeune étudiant est laissé quasiment pour mort sur le sol.

Ses agresseurs étaient jugés ce mardi. L'auteur des coups, déjà incarcéré, a été condamné pour violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à 45 jours. L'homme de 27 ans a écopé de huit ans de prison ferme. Il lui est également interdit de porter une arme pendant cinq ans. Il peut faire appel de ces condamnations. L'agresseur a en outre été condamné à verser 2000€ à Jérémy, ses parents et son frère, en tant que parties civiles

Son complice, reconnu coupable de violences avec arme n'ayant pas entraîné d'incapacité de travail, a écopé de six mois de prison avec sursis, d'une mise à l'épreuve de cinq ans et d'une interdiction de porter une arme de même durée.

"Il est très diminué"

"Aujourd'hui, on est en présence d'un jeune homme qui est hémiplégique, qui marche difficilement avec une canne dans le meilleur des cas (...) qui a une atrophie visuelle importante, a expliqué Dominique Arcadio, avocat de Jérémy et de sa famille, au micro de BFM Lyon. Il est très diminué, on pense que sa capacité physique a été diminuée de 70%."

Un déchaînement de violence dont Jérémy paye les conséquences aujourd'hui et pour le reste de sa vie. Le jeune homme est toujours en rééducation à l'hôpital Henri-Gabrielle. "Je voulais vous dire que vous avez ruiné ma vie. Je ne vous pardonnerai jamais", a déclaré Jérémy pendant l'audience.

L'aspect pénal étant désormais derrière Jérémy, ce dernier va pouvoir "s'investir dans l'organisation de sa nouvelle vie", a indiqué Didier Saint-Avit, également avocat de du jeune homme et de sa famille. Et la mère du jeune homme d'ajouter: "Il est animé par ce désir d'y arriver".

Hugo Francés avec Alicia Foricher et Florian Bouhot