BFM Lyon
Lyon

Incendie dans une crèche à Lyon: l'établissement fermé administrativement pour trois mois

La façade d'une crèche People&Baby à Lyon

La façade d'une crèche People&Baby à Lyon - BFM Lyon

La préfecture a annoncé sa décision ce mercredi soir, donnant satisfaction à la métropole de Lyon qui avait réclamé cette mesure.

La préfecture du Rhône a signé un arrêté de fermeture administrative pour trois mois de la crèche People & Baby touchée par un incendie mardi. Plus tôt ce mardi, la Métropole de Lyon avait demandé la fermeture administrative et temporaire de l'établissement, comme l'avait appris BFM Lyon d'une source proche du dossier.

"Durant cette fermeture, une enquête administrative sera diligentée par la Métropole de Lyon afin de vérifier que les conditions de fonctionnement de l'établissement sont conformes aux dispositions l"gislatives et réglementaires et garantissent le respect de la santé, physique ou mentale ou l'éducation des enfants accueillis", indique la préfecture.

Le personnel bloqué à l'extérieur

Mardi, dans l'après-midi, un feu s'est déclaré dans cet établissement du 4e arrondissement de Lyon. Une employée a laissé une casserole sur le feu, son contenu a pris feu dégageant de la fumée.

Après le déclenchement du système de sécurité incendie, les entrées se sont verrouillées et le personnel s'est retrouvé enfermé à l'extérieur. Les enfants de la crèche étaient quant à eux à l'intérieur, les pompiers ont dû briser les vitres pour éteindre le feu et les sortir de l'établissement.

La direction du groupe conteste

Une enquête a été ouverte et confiée à la Sureté Départementale pour blessures involontaires par manquement aux obligations de sécurité.

De son côté la direction du groupe People&Baby a indiqué contester cette décision de fermeture, estimant qu'elle n'a pas "de caractère légitime". Elle regrette par ailleurs les conséquences de cette fermeture pour les 11 parents de la crèche.

"L’arrêté n’est pas motivé juridiquement, People and Baby a lancé ce soir un recours contre cette décision brutale, totalement injuste, non motivée", a annoncé le groupe ce mercredi soir.

Marine Langlois