BFM Lille

Nord: les coûts de production de la bière augmentent, son prix pourrait suivre

Le coût du malt a fortement augmenté en raison des mauvaises récoltes céréalières. Cela force les brasseries artisanales à faire de concessions.

Un coup dur pour le portefeuille. Le prix de la bière pourrait bien augmenter ces prochains mois. Les brasseurs ont vu leurs coûts de production grimper, notamment à cause de la hausse du prix du malt, ingrédient indispensable à la fabrication de la bière.

"C'est la matière première qui a augmenté le plus en début d'année et il est prévu une nouvelle hausse pour le mois de juillet à priori", explique au micro de BFM Lille, Aymeric Segard, gérant de la brasserie Tandem à Wambrechies dans le Nord.

Si le coût du malt augmente annuellement, la hausse de cette année, poussée par des mauvaises récoltes, est "beaucoup plus importante", explique ce gérant de brasserie.

Prix 3% à 5% plus élevé

Outre le prix des céréales, d'autres ressources ont vu leur prix s'envoler en ce début d'année. C'est le cas des emballages (cartons, bouteilles, étiquettes, capsules) ou encore le transport (coûts de livraison des fournisseurs, etc).

Cette hausse globale des coûts de production pénalise surtout les petites brasseries artisanales, comme celle d'Aymeric Tandem, dans le Nord. Il est aujourd'hui contraint de repousser certains de ses investissements.

"C'est probable qu'on attende un petit peu pour acheter des nouveaux fûts pour aller vendre dans des cafés-restaurants. Ou encore des fermenteurs qui permettent d'augmenter la capacité de production. C'est-à-dire qu'on va le faire, mais sûrement trois à six mois plus tard", explique ce gérant de brasserie à BFM Lille.

Pour le consommateur, l'impact de ces hausses dépendra de chaque entreprise. À la brasserie Tandem, la bière devrait être 3 à 5% plus chère que l'année dernière.

Raphaëlle Griffon avec Marine Langlois