BFM Business

Impôts: le montant du prélèvement à la source pourra figurer sur votre fiche de paie dès octobre

Bercy laisse aux contribuables jusqu'au 15 septembre pour gérer leur taux de prélèvement à la source.

Bercy laisse aux contribuables jusqu'au 15 septembre pour gérer leur taux de prélèvement à la source. - Joël Saget - AFP

L’administration communiquera à l’automne aux employeurs le taux de prélèvement à la source qu’ils devront appliquer en 2019 sur le salaire de leurs travailleurs. Si elles le souhaitent, les entreprises pourront faire préfigurer sur les fiches de paie du mois d’octobre le montant de la retenue à la source, pour que les salariés se fassent une idée (et se préparent psychologiquement).

Il ne devrait pas tarder à arriver dans les boîtes aux lettres ou sur internet. Vous allez recevoir dans les prochains jours votre avis d’imposition, avec une nouveauté cette année puisque vous découvrirez, surtout les déclarants papier, votre taux de prélèvement à la source.

Depuis mardi, l’ensemble des contribuables, qu’ils aient déclarer leurs revenus en ligne ou en version papier, peuvent se rendre sur le site impots.gouv.fr et accéder au service "Gérer mon prélèvement à la source". Cette plateforme vous permet d’adapter votre taux, avant qu'il ne soit envoyé à votre employeur à l'automne.

À cette période, des contribuables pourront même prendre connaissance de leur retenue à la source. En effet, l’administration autorise les entreprises, sur la base du volontariat, à faire préfigurer le montant en euros de prélèvement à la source sur les fiches de paie d’octobre. Une manière peut-être de préparer psychologiquement les salariés à ce changement.

Vous pouvez également calculer ce montant par vous-même, en appliquant simplement votre taux de prélèvement sur votre salaire net imposable. En revanche, il faudra ensuite déduire cette somme de votre salaire net à payer pour savoir combien vous percevrez. 

Quelles modifications peut-on apporter à son taux?

Si vous êtes en couple ou pacsé, l’administration vous attribue par défaut un taux de prélèvement unique pour le couple. Seulement, si l’un des deux conjoints gagne beaucoup plus que l’autre, celui qui a le revenu le plus faible sera plus fortement imposé. Si vous voulez éviter cette situation, parce que vous n’avez pas de compte commun avec votre conjoint par exemple, il est possible d’opter pour un taux individualisé, autrement dit chacun aura son propre taux en fonction de son salaire ou sa pension.

La plateforme offre également la possibilité d’opter pour un taux dit "non-personnalisé" ou taux neutre. En clair, si vous ne souhaitez pas que votre employeur connaisse votre "vrai" taux de prélèvement, et puisse en déduire par exemple que vous avez des revenus annexes ou que votre conjoint gagne bien sa vie, l’administration va lui transmettre un autre taux.

Pour cela, le fisc va vous demander le montant de votre salaire actuel et calculera le taux qui serait appliqué à une personne célibataire qui gagnerait le même montant. Vous devrez en revanche régler la différence à l’administration chaque mois entre ce qu’on aurait dû vous retenir comme impôt avec votre "vrai" taux et ce qu’on vous prélève effectivement avec le taux neutre.

Enfin, si vous percevez des revenus fonciers, vous pouvez demander un prélèvement trimestriel des acomptes, car ils seront par défaut mensualisés.

15 septembre: la date limite pour faire son choix

Bercy vous laisse jusqu’au 15 septembre pour faire ces choix sur la plateforme en ligne. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le prélèvement à la source, vous pouvez faire vos démarches par téléphone via le numéro spécial*, ou en vous rendant dans un centre des finances publiques. Votre taux sera ensuite transmis dès le mois d’octobre à votre employeur, caisse de retraite ou Pôle emploi.

Si vous changez d’avis après le 15 septembre, pas de panique. Vous pouvez toujours modifier vos options selon le même procédé, soit en ligne, soit par téléphone, soit au guichet. En revanche, pour que les options que vous souhaitez soient bien appliquées lors de la mise en place du prélèvement à la source en janvier 2019, vous avez jusqu’au 15 novembre pour changer la formule.

Pour le taux neutre, mieux vaut tout de même se décider avant le 15 septembre. Car dans tous les cas votre taux de prélèvement sera transmis à votre employeur en octobre. Par exemple, si votre objectif est de "cacher" votre "vrai" taux à votre patron et que vous optez pour le taux neutre en novembre, il sera trop tard, car il aura déjà connaissance de votre "vrai" taux depuis un mois…

Mettre son taux à jour en cas de changement de situation

À noter que, de manière générale, à chaque fois que vous souhaiterez mettre à jour votre taux de prélèvement à la source, soit parce que votre situation familiale a changé (mariage, pacs, naissance…), soit parce que votre situation professionnelle a changé (retraite, chômage…), ou pour toute autre raison, le fisc pourra mettre à jour votre taux dans les mêmes délais.

Autrement dit, si vous faites une modification avant le 15 du mois, le nouveau taux sera appliqué sur votre fiche de paie du mois suivant. Si vous le faites après le 15 du mois, il sera appliqué le mois d’après, autrement dit le mois M+2.

*Ce numéro est le 0811.368.368 (prix d’un appel + 0,06€ la minute)

Jean-Christophe Catalon