BFM Business

Vers une exonération des charges salariales pour les entreprises qui embauchent des jeunes?

Des apprentis travaillent sur la restauration du Bel Espoir, le bateau de l'association des Amis du Jeudi Dimanche, au chantier d'insertion Le Moulin de l'Enfer, le 10 juin 2020 à Lannilis, dans le Finistère

Des apprentis travaillent sur la restauration du Bel Espoir, le bateau de l'association des Amis du Jeudi Dimanche, au chantier d'insertion Le Moulin de l'Enfer, le 10 juin 2020 à Lannilis, dans le Finistère - Fred TANNEAU © 2019 AFP

La mesure pourrait être préférée au versement d'une prime forfaitaire.

La crise sanitaire fait déjà des dégâts sur le front de l’emploi. Mais pour limiter l’ampleur de la débâcle dans les mois à venir, le gouvernement entend prendre une série de mesures visant notamment à protéger les plus vulnérables sur le marché du travail, et notamment les jeunes.

Plutôt que la prime forfaitaire envisagée initialement, l’exécutif pourrait finalement décider d’exonérer de cotisations salariales les entreprises qui recrutent des jeunes, selon une information des Echos. Et la mesure pourrait durer pendant plusieurs années.

Les modalités précises (niveau de salaires, âge) de ce dispositif restent néanmoins à définir. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, doit entamer des concertations la semaine prochaine. Une chose est sûre, la mesure, si elle était adoptée, serait plus coûteuse pour les caisses de l’Etat que la prime forfaitaire: au moins 10 milliards d’euros.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco