BFM Eco

Un délai de 48h supplémentaires accordé pour la déclaration d'impôts en ligne: vous avez jusqu'à jeudi soir

En raison de problèmes de connexion sur le site impots.gouv.fr, Gérald Darmanin a annoncé ce lundi soir que le dernier délai pour faire sa déclaration de revenus en ligne était reporté à ce jeudi 6 juin à minuit.

Le gouvernement a décidé d'accorder un délai de 48 heures supplémentaires pour faire sa déclaration de revenus 2018 en ligne. Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé ce lundi soir sur Twitter avoir demandé ce délai à la Direction générale des Finances Publiques, en raison d'un "afflux trop important de connexions de derniers moments". Un sursis qui concerne la zone 3, soit les départements n°50 à 974 et 976.

"Bonsoir ! impots.gouv.fr, devant l’afflux trop important de connexions de derniers moments connaît quelques difficultés. J’ai donc demandé à @dgfip_officiel de laisser 48h de + (jeudi minuit) pour déclarer ses revenus... #administrationbienveillante", a tweeté le ministre des Comptes publics.

Des serveurs saturés

Initialement, le dernier jour pour faire sa déclaration d'impôt en ligne devait être ce mardi, à minuit. Mais de nombreux problèmes d'accès au site ont compliqué la tâche des retardataires. Sur les réseaux sociaux, beaucoup d'internautes se sont plaints d'un site "bloqué" ou encore "en maintenance" à quelques heures de la date limite.

Dans la soirée, la Direction Générale des Finances Publiques avait elle-même reconnu des problèmes de saturation des serveurs, dans un message publié sur Twitter. "La connexion à l’espace particulier connaît des perturbations ce soir. Les équipes techniques sont actuellement mobilisées afin de rétablir l’intégralité du service dans les meilleurs délais. Avec toutes nos excuses pour la gêne occasionnée", avait-elle expliqué.

30 minutes plus tard, le ministre Gérald Darmanin puis les Finances Publiques annonçaient sur Twitter la mise en place d'un sursis jusqu'à jeudi soir, "afin de permettre à tous les usagers d'effectuer leurs démarches".

Jeanne Bulant