BFM Business

TikTok, le réseau social qui aide les jeunes à trouver du boulot

BFM Business
Sur TikTok, des trentenaires travaillant dans les ressources humaines ou le marketing prodiguent aux jeunes des conseils pour réussir leurs entretiens d'embauche ou créer leur CV.

"Les jeunes ont peur des entretiens d'embauche. On ne les forme pas assez à ces enjeux", constate Maryam, créatrice du compte TikTok "MamaJob".

Pour les aider, Maryam s'est inscrite fin mars sur l'une des applications qu'ils utilisent le plus: TikTok, qui compte 15 millions d'utilisateurs en France. En seulement six mois, 336.000 personnes se sont abonnées à son compte. Preuve que le sujet intéresse.

"Avoir confiance en soi en deux minutes", "six questions à poser à la fin d'un entretien d'embauche", "deux phrases à ne pas dire en entretien". Les vidéos publiées sur la plateforme en rapport avec le monde du travail et le coaching personnel rassemblent des milliers de vues.

Derrière la caméra se cachent des trentenaires travaillant dans les RH ou le marketing, prêts à partager leur savoir avec la jeune génération, dont les projets professionnels ont parfois été mis à mal avec la crise sanitaire.

Adeline est passée par une prépa et une école de commerce avant de travailler dans l'industrie du luxe, puis dans le sport où elle est désormais responsable marketing. "J’ai toujours aimé être mentor, bienveillante autour de moi dans le travail", nous confie-t-elle depuis Barcelone, où elle vit désormais.

"Qu’est ce que je vais faire à 37 ans sur TikTok"

Pour "partager ses conseils avec une communauté plus large", elle décide de s'inscrire sur les réseaux sociaux. "Pour moi, TikTok c’était une appli pour les ados qui aimaient la danse et les chorégraphies, ce n’était pas mon créneau", raconte Adeline. Elle change d'avis en créant le compte "unamourdechef" en mars sur la plateforme.

"Je me suis dit, qu’est ce que je vais faire à 37 ans sur TikTok ! Mais en fait, j'adore, j'y ai rencontré des gens très intéressants", s'amuse Adeline.

Publier les vidéos et répondre aux commentaires de ses 39.000 abonnés lui prend une heure par jour. Une activité qui ne lui rapporte pas d'argent, mais qui lui a permis d'avoir de nouvelles opportunités. Elle a par exemple été contactée pour animer des formations en entreprise.

"Je suis en train de créer un programme anti-stress", explique Adeline. En plus de son activité de responsable marketing, elle est également prof de yoga et a suivi une formation aux Etats-Unis avec des psychologues et des neurologues pour comprendre les conséquences le stress a sur le corps et la santé mentale.

Maryam, du compte "mamajob", a elle décidé de tout quitter pour créer sa propre entreprise. TikTok, où elle prodigue des conseils gratuits, fait office de produit d'appel pour ses services de coaching payants. "Je propose par exemple d'aider à préparer des entretiens d’embauche", explique Maryam.

Elle anime régulièrement des lives où sa communauté peut lui poser des questions. "Ce sont surtout des jeunes en sortie de bac qui s'apprêtent à entrer dans le monde professionnel", détaille Maryam, qui habite en région parisienne.

Face à l'engouement des utilisateurs de TikTok pour ces sujets, même Pôle Emploi s'y est mis. Le compte "onestlàpourvous", animé par des conseillers, est suivi par 13.000 abonnés.

Chercher des conseils pour un entretien d'embauche sur la plateforme n'a rien de saugrenu puisque peut-être par ce biais que le candidat aura été approché. En effet, de plus en plus d'entreprises recherchent de nouveaux candidats sur TikTok.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech