BFM Business

Taxe GAFA: Pour Thierry Breton, "l'ère de la naïveté est terminée"

Invité de BFM Business, le commissaire européen au Marché intérieur assure que, même si les Etats-Unis s'y oppose, l'UE "prendra ses responsabilités" sur la taxe GAFA.

Bruxelles s'impatiente. Les négociations au sein de l'OCDE pour la mise en place d'une taxe sur les géants du numérique, les fameux GAFA (pour Google, Apple, Facebook et Amazon, auxquels on ajoute généralement Microsoft), patinent depuis des mois, avec des Américains qui refusent d'avancer sur la question.

Invité de Good Morning Business ce vendredi, Thierry Breton, le commissaire européen au Marché intérieur hausse le ton. "Nous sommes extraordinairement mobilisés pour défendre nos intérêts, l'ère de la naïveté est terminée", assène-t-il.

"Profits considérables"

"Il est très important que tout le monde comprenne ce que nous sommes, quelles sont nos règles et, donc, ce que nous exigeons de nos partenaires. Il faut trouver les moyens de taxer les grandes entreprises, pas uniquement américaines du reste, qui réalisent des profits absolument considérables dans l'espace informationnel. Elles ne payent que très peu d'impôts", poursuit le commissaire.

"On veut vraiment le faire dans le cadre d'un accord global au sein de l'OCDE. Les Etats-Unis en sont sortis, la porte est ouverte. Sans ça, sans menacer personne, nous disons que s'il n'y avait pas d'accord avant la fin de l'année, l'Europe prendrait ses responsabilités unanimement pour proposer une taxe", prévient Thierry Breton.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business