BFM Business

Restaurants, bars: peu d'espoir de réouverture à court terme

.

. - ALFREDO ESTRELLA © 2019 AFP

Le ministre de la Santé Olivier Véran a répété ce jeudi que ces lieux étaient à risque et qu'il fallait attendre de voir comment la situation sanitaire évoluait.

La perspective d'une réouverture à court terme des bars et des restaurants semble s'éloigner. Invité ce soir du journal télévisé de TF1, le ministre de la Santé Olivier Véran explique:

"Hélas, on sait que dans les bars et les restaurants, il y a des données qui ont été publiées qui montrent que quand on enlève son masque et qu'on va partager des repas à plusieurs dans un lieu clos, il y a des risques de contamination et de clusters. J'espère sincèrement que l'on pourra rouvrir le plus tôt possible, cela dépendra de la dynamique épidémique. Je crois que les Français l'ont très bien intégré".

Restaurants, bars, stations de ski, ou encore cinémas ou musées devraient garder portes closes au moins jusqu'au mois de mars. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a toutefois précisé dans la soirée sur LCI: "personne ne connaît le calendrier, toutes ces dates qui circulent sur les réseaux sociaux" concernant une réouverture des restaurants, "c'est du vent".

Fonds de solidarité

L'État va donc continuer de soutenir ces secteurs qui restent fermés administrativement, via notamment le Fonds de solidarité. Ce dispositif permet dorénavant aux entreprises de toucher au choix 10.000 euros chaque mois ou une aide correspondant à 20% de leur chiffre d'affaires.

Les entreprises peuvent également demander à l'État de bénéficier d'exonérations de charges sociales.

En 2020, 1,9 million d'entreprises ont bénéficié du Fonds de solidarité. 99% étaient des entreprises de moins de 10 salariés. 20% de l’enveloppe a été consommé par l’hébergement-restauration, devant les commerces (16,5%), le secteur des transports et de l’entreposage (près de 9%) et celui des "arts, spectacles et activités récréatives" (6,3%).

Olivier Chicheportiche