BFM Business

Quels secteurs ont été les plus soutenus par l'Etat en 2020?

Un restaurant fermé (photo d'illustration)

Un restaurant fermé (photo d'illustration) - THOMAS COEX / AFP

Sans surprise, les commerces et l'hôtellerie-restauration sont les secteurs à avoir le plus bénéficié des aides de l'Etat en 2020.

Chômage partiel, Fonds de solidarité, exonérations de charges… Pour protéger les entreprises durement touchées par la crise sanitaire en 2020, le gouvernement n’a pas hésité à mettre la main à la poche au nom du "quoi qu’il en coûte".

Au total, 44,1 milliards d’euros ont été engagés l’an passé pour faire face à l’épidémie, dont 41,8 milliards de mesures d’urgence. Et les évaluations de Bercy dévoilées par Les Echos ce jeudi à l’occasion de la publication des comptes de l’Etat pour 2020 offrent une vue détaillée de l’utilisation de ces dépenses de soutien.

Au cœur des dispositifs d’aides de l’Etat aux entreprises, le Fonds de solidarité a bénéficié à 1,9 million d’entreprises, dont une écrasante majorité (99%) était des entreprises de moins de 10 salariés.

Un Fonds de solidarité largement destiné aux très petites entreprises

Le montant moyen versé au titre du Fonds de solidarité était de 1319 euros par mois en mars et de 4344 euros en novembre. Et pour cause, le dispositif a évolué passant d’un plafond fixé à 1500 euros au début de la crise à une aide maximale de 10.000 euros lors de la deuxième vague pour les entreprises des secteurs en difficulté. Depuis, les entreprises ont le choix entre 10.000 euros ou une aide correspondant à 20% de leur chiffre d’affaires.

Dans le détail, 16% des entreprises qui ont profité de ce Fonds de solidarité appartenaient au secteur du commerce, suivi de l’hébergement-restauration (10%) mais de la construction (11,5%). En valeur, 20% de l’enveloppe a été consommé par l’hébergement-restauration, devant les commerces (16,5%), le secteur des transports et de l’entreposage (près de 9%) et celui des "arts, spectacles et activités récréatives" (6,3%).

Par ailleurs, 4 entreprises sur 10 ayant bénéficié du Fonds de solidarité ont obtenu une aide comprise entre 5000 et 10.000 euros par mois l’an passé et 14% ont reçu un soutien compris entre 1400 et 1500 euros, soit l’équivalent du plafond initial.

Exonérations et reports de charges sociales

Au-delà du Fonds de solidarité, 370.000 entreprises ont pu bénéficier d’exonérations de charges sociales. Là-encore, ce sont essentiellement des petites entreprises qui en ont profité: 60% du montant des exonérations ont été captés par des sociétés de moins de 20 salariés.

Sans surprise, c’est l’hôtellerie-restauration qui apparaît comme le principal bénéficiaire de ces aides (35%, soit 990 millions d’euros), loin devant la culture (540 millions d’euros). Quant aux reports de cotisations, ils ont essentiellement été accordés aux secteurs des services (59%).

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco