BFM Business

Le marketing de réseau, métier d'avenir !

[CONTENU PARTENAIRE] Cassandre Urbain est l’une des figures de proue du marketing de réseau en France. C’est en 2017 qu’elle crée le premier magazine dédié au marketing de réseau, Le Networker Magazine.

Plus que tout, elle se bat pour que cette profession soit reconnue, et appréciée à sa juste valeur. Le marketing de réseau se distingue de la vente pyramidale et pourtant la confusion est encore malheureusement entretenue par certains. Il existe des lois pour encadrer le marketing de réseau, ainsi que le fameux statut de VDI (Vendeur à Domicile Indépendant), qui est défendu à juste titre par la FVD (Fédération de la Vente Directe). Le marketing de réseau, c’est de l’entreprenariat simplifié.

Le marketing relationnel, c’est la version moderne de la vente à domicile. Il s’agit de la vente d’un produit ou d’un service, ainsi que la possibilité de bâtir une équipe pour multiplier son revenu. C’est une profession qui rémunère à la hauteur de son investissement. Mais comme le dit Cassandre ; il faut travailler pour avoir du résultat, comme dans toute entreprise. Mais il est possible d’atteindre une certaine liberté financière après quelques années de constance et de persévérance.

Vous avez fondé le magazine « Le Networker » entièrement dédié au marketing de réseau. Comment a-t-il évolué depuis sa création ?

La publication a été créée, il y a plus de trois ans maintenant. Notre but était d’apporter, grâce au magazine, une preuve sociale au métier et d’apporter de l’information aux personnes actives dans le secteur du marketing relationnel. Cette année, nous avons décidé de ne produire que 3 magazines et de les distribuer gratuitement.

Pourquoi avoir rendu le magazine gratuit ?

Pour plusieurs raisons, la première, c’est pour remercier les personnes qui nous suivent depuis le début. La seconde pour permettre à nos partenaires d’avoir plus de visibilité. Et surtout, j’ai vu cela comme un budget de communication, ça va nous permettre de toucher un plus grand nombre de personnes, et sûrement donner envie à un grand nombre de personnes de s’abonner en 2022.

Que contiennent vos magazines ?

Nous avons aujourd’hui plus de 15 000 lecteurs auxquelles nous proposons un contenu qualitatif autour des thèmes de la vente, de la communication, du recrutement, du leadership, du droit et de la fiscalité, ainsi que des portraits d’entrepreneurs à succès.

Vous prônez le fait que le marketing de réseau est un métier à part entière. Existe-t-il des formations dédiées à ce dernier ?

Comme pour toute activité professionnelle, il est nécessaire d’acquérir des compétences spécifiques. La FVD propose des formations centrées autour de la vente à domicile. Pour notre part, nous avons lancé il y a quelques mois une formation en ligne certifiante dédiée au marketing relationnel et la vente à domicile. Il s’agit d’un parcours de sept mois composé de six modules : vente, recrutement, leadership, communication, législation et fiscalité, autres fondamentaux, qui peut être financé avec les droits à la formation (CPF). De plus, les apprenants bénéficient de modules de coaching personnalisé avec l’équipe du « Networker » parce que chaque personne est différente. En 2020, ce sont 690 personnes qui ont profité de cette formation, cette année, nous aimerions aider 800 personnes à se professionnaliser.

Quel avenir pour le marketing de réseau ?

Le secteur de la vente à domicile connaît un succès croissant et devrait continuer sa progression dans les années à venir. Nous sommes le second pays en Europe, derrière l’Allemagne en termes de chiffre d’affaire et j’ose espérer qu’un jour, nous serons premiers. Aujourd’hui, 14 millions de personnes en Europe font du marketing de réseau… dont 1 million en France.

C’est un métier qui ne connaîtra pas la crise.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCRIBEO. La rédaction de BFM BUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

en partenariat avec SCRIBEO