BFM Business

Des garanties d’assurance personnalisées, selon son profil et son besoin

[CONTENU PARTENAIRE] Quand un consommateur souhaite assurer un bien, il paie une cotisation en échange d'un service : c’est un acte d’écoute, de compréhension et de confiance qui s’établit entre le client et son interlocuteur, qui doit rechercher le meilleur produit d’assurance selon son profil et son besoin. Jean-Paul Babey, président d’Alptis Assurances, nous explique comment son modèle innovant place l’humain au cœur de ses préoccupations.

En tant que groupement associatif de protection sociale, Alptis se démarque de ses concurrents grâce à un modèle innovant ; pouvez-vous nous le présenter ?

Notre volonté est de nous démarquer en focalisant notre attention sur des communautés de besoins de protection et de co-construire avec nos assurés des garanties adaptées à leur mode de vie : c’est véritablement dans notre ADN depuis la création de l’association Alptis en 1976, complétée au fil des années par d’autres associations affinitaires rassemblées au sein du groupe.

Ce modèle innovant a permis à Alptis de se développer régulièrement parce qu’il engage nos assurés, qui sont aussi des adhérents, autour de programmes que nous élaborons avec eux et pour eux. Ensuite, notre modèle nous permet de garder une grande indépendance par rapport aux différents assureurs avec qui on travaille, de manière à fournir les meilleures garanties possibles.

Nous sommes totalement au service de nos adhérents ; ils choisissent la solution d’assurance qui leur convient parmi celles qui leur offrent le maximum d'avantages selon leur profil et leur souhait.

Alptis est codirigé par ses propres clients puisque ceux-ci forment notre gouvernance, qui repose sur les six associations du groupe, selon les différentes communautés de besoins. C'est donc véritablement un mouvement participatif unique en son genre puisqu’un client d’une garantie, adhérent d’une des associations, peut un jour en devenir le président…

La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur ce modèle que vous prônez ?

Ce n’est pas tant la crise sanitaire qu’une tendance de fond, certainement renforcée par la pandémie, qui a modifié profondément nos modes de vie.

Depuis la pandémie, le consommateur réfléchit beaucoup plus à ce qu’il consomme et comment il consomme. L’avantage pour Alptis est que, compte tenu de l'étroitesse des liens entre nos adhérents et la fabrication de nos garanties, nous sommes au plus proche de nos adhérents, qui ont des exigences par rapport à leurs achats. Ils souhaitent que leurs besoins en termes de produit d’assurance soient entendus et compris et cette recherche de sens trouve son écho dans notre modèle.

Cette évolution sociologique à laquelle on assiste depuis quelques années a été accélérée par la crise et montre une préoccupation croissante du bien-être et du confort. Nous répondons à ces attentes par un programme proposé à l’ensemble de nos assurés autour de la notion de santé durable, avec près de 400 actions de prévention organisées chaque année, une chaîne Alptis YouTube avec de nombreux tutos vidéo.

En termes de développement à venir, à court terme ou à moyen terme, quels sont les axes sur lesquels vous travaillez ?

Alptis travaille sur deux axes de développement.

· Le premier, c’est de faire connaître ce modèle dans d'autres domaines, au-delà de la santé : à savoir dans l’épargne, dans la retraite et dans la couverture professionnelle. Ce modèle, qui analyse les besoins des adhérents et leur propose une garantie vraiment adaptée, permet de faire de la croissance. En effet, les grands assureurs sont, eux, obligés d'aller vers des standardisations de leur offre pour des raisons économiques, qui ne couvrent pas tous les besoins ; cette standardisation laisse donc des espaces pour des clients qui ne souhaitent pas un produit standard, mais un produit adapté à leur situation. Ce modèle est en train d’être déployé à travers toute une gamme de produits : l'assurance des personnes et l'assurance des biens.

· Le deuxième axe de développement est imposé par les évolutions digitales auxquelles Alptis est confronté. Dans ce registre, on a investi depuis longtemps dans des solutions internet dont notre groupe est l’architecte, grâce à notre centaine d'ingénieurs qui développent ces programmes. On continue d'investir assez massivement dans le digital, cela permet aux adhérents d'avoir une meilleure connaissance de ce qu’ils achètent grâce à notre expertise pour les guider. Le lien humain s’effectue ainsi de plus en plus autour du digital : il impose d’investir dans un digital fluide, pédagogique, compréhensible et réactif.

Comment le groupe Alptis a-t-il traité la difficile question du travail à distance, qui est devenu la préoccupation première des entreprises depuis la pandémie ?

Ces périodes de confinement nous ont fait réfléchir sur notre manière de travailler. Alptis a aussi cherché à remettre l’humain au cœur de ses préoccupations, à la fois du côté de ses adhérents pour qu’un meilleur service leur soit délivré, mais également du côté de ses collaborateurs.

Nous avons donc travaillé sur les conditions de travail de nos collaborateurs à leur domicile, afin de leur fournir des conditions d'excellence dans ce nomadisme forcé.

Nous avons dû imaginer de nouvelles organisations permettant de fournir le service attendu par le client final, quel que soit le lieu de travail du collaborateur, en réfléchissant sur la manière dont le collaborateur interagit avec ses partenaires pour fournir un travail équivalent à celui qu’il faisait avant le télétravail : où chercher l'information, grâce à quel type d’aide en ligne, etc.

Au-delà de la digitalisation, il a fallu repenser un nouveau processus de transmission des compétences, par exemple pour la formation des jeunes arrivant dans l'entreprise. Le programme d'accueil sur 3 jours des jeunes embauchés n’étant plus réalisable, l’onboarding a été complètement réaménagé, avec une partie en e-learning et des rencontres physiques plus larges, pour créer la diversité de liens, échanger et avoir immédiatement des relais directement opérationnels.

Comment les valeurs d’Alptis permettent-elles de repositionner l’être humain au centre de vos attentions ?

La manière d’Alptis d'échanger avec le public s’effectue grâce à des centres multimédias, par mail, par chat ou par SMS et notre objectif est de maintenir et faire progresser ces interfaces, très importantes pour Alptis.

Nos valeurs consistent véritablement à être le point de rencontre participatif de tous nos partenaires afin de rechercher les meilleures solutions pour les adhérents que l’on couvre, dans une indépendance où on reste maître de l'orientation et du choix du partenaire.

L'engagement, la compréhension et la transparence nous guident : l'important est que les adhérents comprennent comment fonctionne notre modèle parce que c'est ce qui leur donne confiance.

Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO. La rédaction de BFMBUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCRIBEO