BFM Business

Quels seront les produits tech au pied du sapin et où seront-ils achetés?

Le point de saturation du marché des smartphones a été atteint en 2016.

Le point de saturation du marché des smartphones a été atteint en 2016. - Jung Yeon Je - AFP

Le smartphone est encore une fois en tête des intentions d'achat, selon une étude, mais les consommateurs privilégient de plus en plus le reconditionné.

Comme chaque année, les produits technologiques se feront une place de choix sous le sapin de Noël. Et comme chaque année, le smartphone devrait s'offrir la part du lion des intentions d'achat.

Selon une étude* de Hubside Store (un réseau de magasins franchisés), 29% des personnes interrogées vont se tourner vers ce produit.

Il devance les consoles de jeu (26%) portées par l'arrivée de grosses nouveautés (PlayStation 5 et nouvelles Xbox), les accessoires multimédias (26%), les ordinateurs (24%) et les télévisions (16%).

31% des Français ne veulent pas aller en boutique en raison du covid

Mais compte tenu du contexte économique, les consommateurs (70%) sont de plus en plus nombreux à se dire prêts à se tourner vers des produits reconditionnés. C'est particulièrement vrai pour les smartphones (50%), les ordinateurs (29%) et les consoles de jeu (27%).

"Cette alternative économique est intéressante pour 41% des Français car cela leur permettrait de s'offrir un appareil à prix réduit et 28% estiment que cette alternative est plus respectueuse de l'environnement", peut-on lire.

Si 62% des personnes interrogées préfèrent se rendre en magasin pour faire leurs achats, ils sont aussi "de plus en plus nombreux" à se tourner cette année vers le e-commerce. Pas forcément pour des raisons économiques. 31% affirment ne pas vouloir aller en boutique en raison du covid.

Enfin, en matière de budget, 28% des sondés ont prévu de dépenser entre 200 et 500 euros, 17% entre 500 et 1000 euros et 5% plus de 1000 euros. Un Français sur quatre affirme même ne pas se fixer de limite budgétaire.

* Etude menée online par Ipsos Digital Platform en octobre 2020 sur un échantillon de 1001 personnes âgés de 18 à 54 ans.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business