BFM Business

Quel potentiel pour les éoliennes flottantes en mer sur le littoral français?

La seule éolienne en mer de 2 MW en service en France est équipée d'un flotteur conçu par Ideol. Elle est installée dans l'Atlantique au large du Croisic (Loire-Atlantique),

La seule éolienne en mer de 2 MW en service en France est équipée d'un flotteur conçu par Ideol. Elle est installée dans l'Atlantique au large du Croisic (Loire-Atlantique), - Ideol

Total investit dans l'une des quatre fermes pilotes d'éoliennes flottantes en mer, donnant un élan nouveau à cette technologie. Distincte des parcs off shore "posés" en mer, plus connus, cette approche émergente dynamisera-t-elle ce secteur, en retard en France?

Appliquant sa stratégie de diversification à marche forcée dans les énergies renouvelables, le géant pétrolier français Total est devenu actionnaire à 20% du projet d'éolien flottant EolMed, situé en Méditerranée, un secteur "naissant" dont il ambitionne d'être "un des leaders mondiaux".

Trois éoliennes totalisant 30MW de puissance seront installées à 18 kilomètres au large de Gruissan (Aude) en Occitanie sur des flotteurs en béton, ancrés au fond marin à 55 mètres de profondeur. Leur mise en service est prévue en 2022. Ce projet est estimé à 212 millions d'euros et il bénéficie d'aides de l'État (subventions et avances remboursables) à hauteur de 25% du coût du projet.

Total apporte sa caution à une technologie émergente

L'arrivée de cet investisseur de poids (même si sa participation se limite à 20%) dans un des quatre projets pilotes de ferme éolienne flottante sur le littoral français, prévu pour être mis en service en 2021 ou 2022, donne un éclairage nouveau à une technologie émergente auquel Total apporte aussi sa caution.

En matière d’éolien en mer, il y a les parcs off shore "posés", dont les turbines et leur mât sont "plantés" via des fondations dans le sous-sol marin et il y a l'éolien flottant. Dans ce dernier cas, la structure éolienne (mât, turbine et pales) n'est reliée au fond de la mer que par un système de câbles et d'ancres.

À l'inverse de l'éolien posé sur fondation, intéressant à faible profondeur (moins de 40 m), le parc flottant s'accomode de plus grandes profondeurs, au large des côtes, profitant d'un meilleur vent et gênant moins le paysage et les pêcheurs.

La seule éolienne en mer en service est de type flottant

S’affranchir des limites liées à une faible profondeur d'eau intéresse la France où les profondeurs atteignent rapidement les 50 mètres lorsqu’on s’éloigne au-delà de 15 à 20 km de la côte. Enfin, l'autre atout des éoliennes flottantes est d'être construites à quai, limitant ainsi les risques liés à un chantier en mer.

Alors que dans l'éolien "posé", la France n'a encore aucun parc marin en activité même si plusieurs chantiers ont été lancés récemment après avoir essuyé plusieurs recours juridiques, la seule et unique éolienne en mer de 2MW déjà en service dans l'Atlantique au large du Croisic (Loire-Atlantique) est un modèle "flottant".

Elle flotte grâce à son socle -un gros caisson carré en béton de 36 mètres de côté conçu par la start-up Ideol- capable de résister aux tempêtes. Ancrée aux fonds marins par six câbles en nylon, elle est raccordée à la terre par un câble haute tension et fournit depuis 2018 de l'électricité à la ville du Croisic (5000 habitants).

Un premier d'appel d'offres pour l'éolien flottant en 2021

La prochaine étape pour la technologie de l'éolien flottant sera la mise en service des quatre fermes pilotes d’une trentaine de mégawatts prévues pour trois d’entre elles en Méditerranée (où le potentiel éolien est élevé grâce au Mistral et à la Tramontane) et en Atlantique à Groix-Belle-île (Morbihan) pour la quatrième. Les quatre fermes devraient entrer en service à partir de 2021 ou 2022.

Mais le grand élan pour le décollage de cette technologie en France est prévu pour 2021 avec le lancement du premier appel d’offres pour l’éolien flottant: un parc de 250 MW situé en Bretagne-Sud.

La programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) prévoit deux appels d'offres d'éolien flottant au lieu d'un seul initialement en Méditerranée et un appel d'offre supplémentaire en 2021 et 2022.

Restera aussi à mettre en place une filière industrielle pérenne incluant la fabrication des flotteurs et des sites d’assemblage dans les ports à proximité des futurs parcs éoliens flottant, pour associer le flotteur avec son éolienne.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco