BFM Eco

Pourquoi malgré des taux si bas, le livret A n'est pas abandonné par les Français

-

- - AFP

Avec un rendement inférieur à l'inflation, le livret A rapporte désormais moins que l'inflation. Mais il reste privilégié par les Français pour sa simplicité d'utilisation et sa gratuité.

Le livret A vous rapportera moins en 2020. Bruno Le Maire l’a annoncé ce mercredi, le taux du placement préféré des Français va une nouvelle fois baisser pour atteindre 0,5%, un niveau jamais atteint depuis sa création.

C’est le plancher, il ne pourra pas tomber plus bas. C’est le résultat d’un nouveau mode de calcul qui ne garantit plus le pouvoir d’achat. Et avec les taux d’intérêt historiquement bas eux-aussi, le taux du livret A ne pouvait que chuter. Jusqu’à tomber cette fois largement au-dessous de l’inflation qui sera aux alentours de 1% cette année.

Et cette baisse de taux va coûter cher aux Français. Huit Français sur 10 en possèdent un. La somme redistribuée en 2020 sera donc inférieure de 750 millions d’euros à celle de 2019. Pour être concret: si vous avez 10.000 euros sur votre livret, vous ne gagnerez que 50 euros cette année (25 de moins qu’en 2019). Et si vous êtes au plafond à 22.950 euros, vous ne toucherez que 115 euros, soit 57 euros de moins que l’an passé.

Pourtant, si les encours sur le livret A vont probablement baisser, les Français ne vont probablement pas l'abandonner.

"C'est un produit d'une grande simplicité de fonctionnement, il n'y a pas de frais de gestion, il est défiscalisé et fait partie de l'inconscient français, résume Philippe Crevel, le directeur du Cercle de l'épargne. D’un clic sur votre smartphone vous pouvez y déposer de l’argent ou en récupérer. C'est comme un compte courant ou de l’argent caché sous le matelas mais en plus sûr et avec un petit rendement tout de même."

Quelles alternatives au livret A?

Le livret A offre donc une palette de facilités qu'aucun autres placement avec un rendement meilleur ne peut assurer. Malgré tout, pour ceux qui veulent un peu plus de rendement il y a bien quelques alternatives :

Les fonds euro des assurances vie par exemple qui rapportent un peu plus que le livret A (1,4% en 2019) et qui sont relativement liquide (on peut débloquer l’argent en quelques heures).

"Mais aujourd'hui, les assurances et les banques dissuadent leurs clients de mettre tout leur argent sur ce type de placements car c'est coûteux pour elle", explique Philippe Crevel.

Le directeur du Cercle des épargnants conseille sinon de privilégier les plans d'épargne logement (PEL), surtout ceux contractés avant 2018. Ils ont selon l’année où vous les avez ouverts des rendements qui peuvent monter à plus de 2,5-3% et sont défiscalisés (à la différence des nouveaux soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30%).

Sinon, un peu plus risqué, les Plan d’épargne en actions (PEA). Quand on voit le CAC 40 qui a bondi de 26% en 2019, ça peut être très intéressant et surtout on peut sortir de l’argent au bout de 5 ans sans le clôturer depuis la loi Pacte. 

Des placements qui rapportent plus donc mais qui n'ont pas la même souplesse que le bon vieux livret A.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco