BFM Patrimoine

La réforme des retraites "renvoyée à 2022" selon Laurent Berger, qui salue une "position de sagesse"

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, à l'Elysée à Paris le 29 avril 2021

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, à l'Elysée à Paris le 29 avril 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Pour le leader de la CFDT, la réforme des retraites est "clairement renvoyée" à 2022. Il appelle cependant à ne pas engager une réforme qui consisterait à un simple "ajusement budgétaire".

La réforme des retraites ne verra pas le jour "tant que l'épidémie ne sera pas sous contrôle et la reprise bien assurée", a promis Emmanuel Macron lundi soir lors de son allocution. Une déclaration qui fait dire à Laurent Berger que ce chantier explosif est "clairement renvoyé" après l'élection présidentielle de 2022.

Sur France 2, le secrétaire général de la CFDT a salué ce mardi une "position de sagesse". "On va pouvoir dire ce qu'on pense à l'ensemble des candidats potentiels. Il n'y a aucune voie de passage à l'automne pour une réforme des retraites", a-t-il dit.

"Ce n'est pas juste un ajustement budgétaire"

Selon lui, "il faudrait" d'abord "qu'on discute -et ce sera l'objet du débat de 2022- de ce qu'est une réforme des retraites". "Est-ce que c'est juste un ajustement budgétaire (consistant) à travailler plus longtemps ou est-ce que c'est quelque chose d'intelligent?", a-t-il questionné.

Mais pour Laurent Berger, la réponse est toute trouvée: "Non, ce n'est pas juste un ajustement budgétaire, donc on va concerter et on verra que lorsqu'on est travailleur de l'agroalimentaire, des services, de la grande distribution... On ne peut pas travailler aussi longtemps que M.Le Président de la République a l'air de le dire", a-t-il conclu.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco