BFM Patrimoine

Emmanuel Macron veut une réforme des retraites "dès que les conditions sanitaires seront réunies"

Le chef de l'Etat souhaite reprendre sa réforme des retraites mais a promis de ne pas engager ce chantier "tant que l'épidémie ne sera pas sous contrôle".

"Oui, notre système est injuste". Lors de son allocution essentiellement axée sur la crise sanitaire ce lundi soir, Emmanuel Macron a remis le sujet des retraites sur la table. "Nous devrons engager, dès que les conditions sanitaires seront réunies, la réforme des retraites", a dit le chef de l'Etat.

"Avec 42 régimes différents", le système actuel "entretient des inégalités majeures et il faudra aller vers plus de simplicité pour plus de justice", a-t-il ajouté. Ainsi, "les régimes spéciaux devront être supprimés pour les nouveaux employés dans ces secteurs", a annoncé Emmanuel Macron.

"L'âge de départ doit être plus tardif"

"Oui, parce que nous vivons plus longtemps, il nous faudra travailler plus longtemps et partir à la retraite plus tard. Pas demain, pas brutalement, pas de manière uniforme parce qu'il faut prendre en compte la difficulté des métiers. Mais progressivement, sur plusoieurs années, et par un système qui fait la différence selon le travail réellement exercé. Et donc l'âge de départ doit être plus tardif", a encore expliqué le président de la République, martelant qu'il ne lancera "pas cette réforme tant que l'épidémie ne sera pas sous contrôle et la reprise bien assurée".

Enfin, Emmanuel Macron a réitéré sa volonté de fixer une pension minimum de 1000 euros par mois pour les carrières complètes. Avant de conclure: "Pour protéger les retraites actuelles et celles de nos enfants sans augmenter les impôts, il est juste et efficace de changer notre système de retraite".

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco