BFM Business

ELLIENCE : une nouvelle approche de la protection sociale complémentaire par la capitalisation des frais des contrats.

-

- - -

"Proposer à ses clients une nouvelle approche de l’assurance santé et de la prévoyance en capitalisant sur un modèle innovant, éthique et humain : tel est le défi que s’est lancée ELLIENCE. L’entreprise a, en effet, conçu un modèle basé sur une meilleure redistribution des commissions de courtage en faveur, entre autres, du bien-être et de la prévention. Mais concrètement, quel est ce modèle et comment fonctionne-t-il ? Réponses avec William Couturier, Fondateur d’ELLIENCE. "

L’approche ELLIENCE à proprement parler

« Il existe aujourd’hui en moyenne 25 à 30% de frais sur les contrats santé et 9 à 13% en prévoyance (intermédiation, marge, fiscalité, gestion), qui viennent grever la rentabilité des contrats et mettent les entreprises face à des problématiques d’équilibre de régime », explique William Couturier. « Notre vocation, chez ELLIENCE, est donc de réorienter tout ou partie des frais « inutiles ou en tout cas trop élevés » vers des stratégies au profit des salariés ».

« Les sommes en jeu sont conséquentes », confie-t-il.

En effet, ELLIENCE récupère une grosse partie des frais des contrats, qu’elle utilise de façon pluridisciplinaire en l’orientant vers la prévention, l’amélioration du bien-être, etc. « Notre modèle, qui n’est pas qu’économique, mais aussi sociétal, est de récupérer ces frais et de les réorienter dans l’intérêt et le bien-être des collaborateurs ». Voilà l’idée force du projet. Nous avons la capacité de « capitaliser » les frais inutiles afin de pouvoir ensuite les orienter vers des stratégies en sur-mesure. Une meilleure santé, une amélioration du bien-être, c’est aussi moins d’arrêts de travail ou de présentéisme, souligne William Couturier.

Impact de l’approche ELLIENCE sur la productivité

« Au nombre des éléments que nous demandons à nos partenaires clients, mais aussi assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance, figurent des chiffrages concernant tous les arrêts et les accidents de travail », insiste William Couturier. « On va donc bien au-delà d’un simple système de prévoyance qui lui se cantonne aux seuls arrêts de travail postérieurs à la période de franchise des assureurs », ajoute-t-il.

 D’ailleurs, « avec l’avènement de la DSN, les assureurs peuvent désormais chiffrer les petits arrêts de travail. Cela nous permet de dépasser les statistiques classiques de la prévoyance afin de nous intéresser également aux petits arrêts de travail qui, en temps normal, ne sont pas gérés par les assureurs », renchérit-il. ELLIENCE peut alors dessiner et mettre en place des stratégies précises avec les DRH dont le financement est assuré en tout ou partie par la capitalisation des frais des contrats.

CONTACT

ELLIENCE
28, rue de Londres 75009 Paris, France 01 78 42 36 13 Site Web

Le Tête à Tête Décideurs