BFM Business

Un robot souple chinois conçu pour explorer les fonds marins

De nombreuses espèces restent à découvrir dans les profondeurs de nos océans

De nombreuses espèces restent à découvrir dans les profondeurs de nos océans - © Shutterstock - sivivolk

Faute de pouvoir être explorés en raison d’une profondeur et d’une pression trop élevées, les fonds marins regorgent de secrets. Un tout nouveau robot ressemblant à une raie, développé par des scientifiques chinois, serait sur le point de changer la donne. Son petit plus : sa souplesse.

Malgré les avancées technologiques des robots et autres sous-marins au fil des années, ces derniers restent lourds, manquent d’agilité et ne résistent pas aux conditions extrêmes des profondeurs de nos océans. Les abysses, et la faune incroyable qui les composent, restent donc encore teintées de mystère. Mais peut-être plus pour très longtemps. Développé par des chercheurs de l’université de Zhejiang, un robot souple auto-alimenté en énergie a réussi à survivre à une profondeur de plus de 3 km dans la mer de Chine méridionale.

La robotique "molle", une solution pour étudier les océans ?

Ce test concluant s’explique par la composition-même du robot, aussi mou que robuste. Enveloppé de silicone, celui-ci est doté d’un circuit électrique réparti dans tout l’appareil, de pièces mécaniques déformables, ainsi que de 2 ailerons lui donnant des airs de raie manta. Plus léger, plus souple et plus agile, ce robot chinois résiste ainsi à la pression des profondeurs. Faudra-t-il compter sur la robotique molle dans les années à venir ? Si cette première version de ce “robot-raie” est un succès, sa vitesse de 0,19 km/h et sa faible résistance aux courants marins peuvent encore être améliorées pour véritablement remplacer les autres submersibles dans l’exploration des océans.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec China Radio International.

En partenariat avec China Radio International