BFM Business

Plus d’un milliard de bénéfices pour la Ligne Grande Vitesse Pékin-Shanghai

-

- - FRED DUFOUR / AFP

Ces dernières années, la Chine investit massivement dans le ferroviaire. Un pari gagnant, surtout ces dernières semaines, alors que le pays commence à sortir de la crise du coronavirus. C’est en effet par le transport de marchandises via trains de fret que le commerce reprend. De plus, il a été annoncé que la LGV (Ligne à Grande Vitesse) Pékin-Shanghai a réalisé un bénéfice net de 11,9 milliards de yuans en 2019.

Plus que jamais, la Chine mise sur le train et notamment celui à grande vitesse. Alors que le pays a présenté début 2020 le train autonome le plus rapide du monde, c’est aujourd’hui par voie ferrée que le commerce reprend, après la crise du COVID-19.

Une industrie ferroviaire qui rayonne, non seulement par sa praticité, mais aussi par ses bénéfices. La LGV Pékin-Shanghai a réalisé en 2019 un bénéfice net de 11,937 milliards de yuans (1,69 milliard de dollars) sur un revenu de 32,942 milliards de yuans, soit 4,65 milliards de dollars.

Autre symbole de la confiance des Chinois pour le ferroviaire : un total de 33,85 millions de voyages en train a été enregistré lors de la Fête du Travail, entre le 30 avril et le 5 mai dernier, selon la China State Railway Group Co., Ltd. (China Railway). Ainsi, une moyenne d’environ 7 trains de passagers ont été mis en service chaque jour sur cette période, selon la société.

Introduite en bourse le 14 novembre 2019, la LGV rejoint les deux plus grandes villes de Chine, Pékin et Shanghai, en moins de 5h, passant par la zone économique de Pékin-Tianjin-Hebei. Avec ses 1140 kilomètres de long, la ligne est ouverte au service commercial depuis 2011. Une ligne qui a transporté pas moins de 192 millions de passagers en 2018, puis 215 millions en 2019. Son bénéfice net journalier s’élève ainsi à 32,7 millions de yuans. 

En partenariat avec China Radio International