BFM Business

Jeux vidéo : Tencent entre au capital de la start-up française Voodoo

-

- - Shutterstock / igor moskalenko

Derrière les jeux mobiles Papier.io, Helix Jump ou encore Fire Balls 3D, se cache un éditeur relativement discret. Il s’agit de la société Voodoo, créée il y a 7 ans à peine en France. Spécialisée dans le casual gaming, la start-up a connu une ascension fulgurante ces dernières années. En août 2020, elle devient même la nouvelle “licorne” française, valorisée à 1,4 milliard de dollars, et ce grâce à une prise de participation au capital d’un nouvel actionnaire minoritaire venu de Chine : Tencent Holdings…

Voodoo, la pépite française du casual gaming

Fondée en 2013 par Alexandre Yazdi et Laurent Ritter, Voodoo est une start-up française spécialisée dans les jeux sur mobile, aux graphismes simples et au gameplay très addictif. Prolifique, l’entreprise a sorti en quelques années plus d’une centaine de titres, générant ainsi au passage plusieurs milliards de téléchargements sur iOS et Android. Un succès loin de passer inaperçu, intéressant de nombreux investisseurs…

Avec une récente levée de fonds importante au début du mois d’août 2020, Voodoo devient même une des nouvelles “licornes” françaises et côtoie ainsi Deezer, Doctolib, Veepee ou encore Blablacar dans le club très fermé des start-up valorisées à plus d’un milliard de dollars. Et parmi les nouveaux actionnaires de la jeune société, se trouve désormais le géant chinois Tencent Holdings. Une porte d’entrée - grande ouverte - sur le marché asiatique…

Tencent, un nouvel actionnaire de taille

Si Tencent Holdings reste relativement peu connu des Français, cette multinationale originaire de Shenzhen est pourtant l’une des sociétés les plus puissantes au monde, spécialisée dans les médias, les services web, les applications mobiles ou encore la publicité en ligne. WeChat, son application de messagerie instantanée tout-en-un, revendique aujourd’hui plus d’1,2 milliard d’utilisateurs actifs sur le marché chinois.

Déjà actionnaire d’Epic Games (Fortnite), d’Ubisoft et d’Activision Blizzard, mais également propriétaire des studios Riot Games (League of Legends) et Supercell (Clash of Clans), Tencent confirme, avec cette nouvelle prise de participation, sa volonté de développer ses activités gaming. Les jeux développés par Voodoo étant faciles à prendre en main et conçus pour être consommés sur smartphones, il y a fort à parier qu’ils seront prochainement disponibles, sous une forme ou une autre, au sein de l’application WeChat du géant chinois…

En partenariat avec China Radio International