BFM Business

Huawei : "Les produits de Huawei ne doivent pas être liés à la politique"

Ren Zhengfei relativise tout de même en disant que Huawei "n'est qu'une graine de sésame dans le conflit commercial sino-américain"

Ren Zhengfei relativise tout de même en disant que Huawei "n'est qu'une graine de sésame dans le conflit commercial sino-américain" - Fabrice Coffrini - AFP

Huawei est une entreprise commerciale. L'utilisation de ses produits représente un choix pour les consommateurs et ne doit pas être liée à la politique, a déclaré mardi Ren Zhengfei, fondateur et président de Huawei Technologies Co. Ltd.

Ren Zhengfei s'est exprimé après que le Bureau de l'Industrie et de la Sécurité du département américain du Commerce a placé Huawei et ses filiales sur une "liste d'entités", qui restreint la vente et le transfert des technologies américaines à la société. L'interdiction a provoqué une opposition des marchés à travers le monde.

Pour l'instant, l'interdiction n'aura qu'un impact sur les produits bas de gamme de Huawei, a indiqué M. Ren.

Huawei ne devrait pas être restreint uniquement pour sa position de leader dans le secteur technologique, a déclaré M. Ren à la presse.

"Notre travail doit bénéficier à l'ensemble de l'humanité", a-t-il indiqué, ajoutant que les équipements 5G de Huawei réduiraient considérablement le coût de la construction de réseaux de télécommunications mondiaux.

Huawei dispose d'une capacité de production massive des composants clés, comme les puces, et l'interdiction par les Etats-Unis ne résultera pas en une croissance commerciale négative, a indiqué M. Ren à la presse.
Le géant des télécommunications a envisagé de ralentir sa croissance, qui restera quand même positive cette année.

Huawei a enregistré une croissance annuelle de 39% de son chiffre d'affaires sur le premier trimestre de l'année. La croissance a légèrement ralenti au deuxième trimestre, mais cela ne portera pas atteinte à la société, selon M. Ren.

"Huawei s'est préparé pour les situations extrêmes, avant même le Nouvel An lunaire chinois", a-t-il expliqué.

Cependant, Huawei ne rejette pas la chaîne d'approvisionnement américaine, a ajouté M. Ren, citant la décision de Huawei d'acheter 50 millions de puces de Qualcomm en 2018.

"Tant que le gouvernement américain autorise les sociétés américaines à exporter des composants, Huawei continuera à en acheter tout en poursuivant sa propre recherche et développement", a-t-il poursuivi.

Il a également rappelé le soutien d'un grand nombre d'entreprises américaines depuis des années, qui exercent un lobbying pour alléger les restrictions du gouvernement américain.

Il a indiqué que Huawei était en négociation avec des sociétés telles que Google pour des solutions de recours possibles.

Radio Chine Internationale