BFM Business

En Chine, des cheptels repeuplés par les porcs français

France exporte aujourd'hui 200.000 tonnes vers la Chine

France exporte aujourd'hui 200.000 tonnes vers la Chine - © Shutterstock - CHIRATH PHOTO

Le Covid-19 n’est pas la seule crise sanitaire à avoir frappé la Chine. En 2018, le pays a dû faire face à une autre épidémie, celle de la grippe porcine africaine. Le virus ayant décimé une grande partie des élevages chinois, le pays repeuple désormais ses cheptels en se fournissant auprès de pays européens, dont la France.

La France exporte ses porcs en Chine

Le marché du porc est un marché mondialisé” soulignait Guillaume Roué, Président de l'Interprofession porcine française (INAPORC), dans une interview Chine Eco mi-février. C’est en France, et notamment en Bretagne, que la Chine vient se fournir aujourd’hui pour repeupler ses cheptels.

La production française atteint aujourd’hui 2,2 millions de tonnes de viande de porc par an, dont 5% à destination de la Chine. Pour répondre à la demande chinoise grandissante, la France a doublé ses exportations, en passant de 100.000 à 200.000 tonnes par an. "C’est à nous de jouer notre jeu, de faire valoir notre qualité, de faire valoir notre savoir-faire en matière commerciale” conclut Guillaume Roué.

La Chine, 1er consommateur mondial de viande de porc

Sur le milliard de tonnes de viande de porc vendu chaque année dans le monde, la Chine en consomme la moitié. Si le pays importait déjà des porcs de pays étrangers pour répondre à la forte demande, les achats de génétique se sont renforcés avec l’apparition de la grippe porcine en 2018.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec China Radio International.

En partenariat avec China Radio International