BFM Business

Didi, le "Uber chinois" prépare son entrée à la bourse de New York

Didi Chuxing vise une valorisation de sa société entre 70 et 100 milliards de dollars.

Didi Chuxing vise une valorisation de sa société entre 70 et 100 milliards de dollars. - Shutterstock - DANIEL CONSTANTE

L’application chinoise de VTC avec chauffeur, disponible dans 15 pays et adoptée par plus de 500 millions d'utilisateurs actifs chaque année, fera-t-elle une entrée fracassante à Wall Street ? Selon Bloomberg, la valorisation de l’entreprise Didi Chuxing pourrait atteindre jusqu’à 100 milliards de dollars suite à cette entrée en bourse.

Les voyants sont au vert pour Didi Chuxing. Malgré une année 2020 soldée par des pertes s’élevant à 1,6 milliard de dollars, l’entreprise de VTC a réussi à mettre dehors son concurrent Uber en Chine en 2016 à l’issue d’une guerre des prix impitoyable. Didi a tout de même dégagé un chiffre d’affaires de 21,6 milliards de dollars malgré le contexte sanitaire.

Les résultats du premier trimestre 2021 sont quant à eux excellents, avec un bénéfice avoisinant les 837 millions de dollars. Des chiffres encourageants et de bonne augure pour les futurs nouveaux actionnaires de la société.

Une valorisation de 100 milliards de dollars pour Didi Chuxing ?

L’entreprise Didi Chuxing, fondée en 2012 par un ancien d’Alibaba, a en effet officialisé ce 10 juin dernier sa future introduction à la bourse de New York. Celle-ci valoriserait la société entre 70 et 100 milliards de dollars selon Bloomberg, soit la plus grande IPO de l’année pour une entreprise tech à Wall Street.

Cette entrée en bourse permettra à Didi Chuxing de lever des capitaux, pour investir notamment dans la R&D des voitures autonomes. La société chinoise compte déployer une flotte d’un million de véhicules intelligents à l’horizon 2030.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec China Radio International.

En partenariat avec China Radio International