Les Français les plus aisés, premiers perdants des réformes fiscales menées depuis 10 ans

Impôts
 

Alors que le gouvernement a songé à maintenir la taxe d'habitation pour les 20% de foyers les plus aisés, une étude de l'OFCE rappelle que depuis 2008 ce sont ces Français-là qui ont été le plus mis à contribution avec les différentes réformes fiscales mises en place.

Votre opinion

Postez un commentaire