BFM Business

Les autorités américaines autorisent Boeing à vendre à l'Inde le cyber avion de combat F-15EX

Boeing a obtenu la licence lui permettant de vendre à l'Inde son avion de combat F-15EX

Boeing a obtenu la licence lui permettant de vendre à l'Inde son avion de combat F-15EX - Boeing

La veille de l'ouverture du salon aéronautique Aero India, Boeing a obtenu la licence lui permettant de vendre à l'Inde son avion de combat F-15EX

Coup de théâtre pour l'ouverture d'Aero India 2021, un évènement aéronautique civil et militaire qui se tient à Bangalore cette semaine. Quelques jours avant l'ouverture du salon, les autorités américaines ont donné à Boeing l'agrément pour vendre des avions de chasse à l'Inde.

"Aves cette licence de commercialisation, nous pouvons parler directement à la force aérienne indienne des capacités" du F-15EX a annoncé un porte-parole de Boeing.

Le F-15EX n'est pas en concurrence avec les contrats de Dassault Aviation. La France a d'ailleurs déjà signé un contrat portant sur 36 Rafale avec New Dehli. En plus de transporter une vingtaine de missiles air-air, cet avion est un concentré de technologies créé pour participer à des opérations cyber.

Des commandes pour 450 avions de combat

Le 2 février, l'US Air Force a annoncé que le premier exemplaire d'une commande de huit appareils passée en juillet dernier venait de réaliser son tout premier vol à Saint Louis (Missouri). L'armée américaine souhaiterait en acheter 144. L'Inde pourrait être le premier client étranger pour cet appareil.

Le pays veut créer 42 escadrons de chasse et acheter quelque 450 avions de combat, signale le site Opex360. L'armée de l'air indienne devrait accueillir à terme en plus des Rafale, 200 avions de chasse indiens de 4ᵉ génération LCA Tejas, de 114 chasseurs-bombardiers issus du programme Multi-role fighter aircraft (MRFA) et de 100 exemplaires du futur Advanced Medium Combat Aircraft (AMCA), un projet d’appareil de 5e génération confié à Hindustan Aeronautics Limited (HAL).

Par ailleurs, la marine indienne compte aussi équiper ses porte-avions de 57 appareils. Des discussions sont en cours avec le russe RSK MiG sur le MiG-29K, Dassault Aviation, avec la version marine du Rafale Marine et Boeing avec le F/A-18 Super Hornet.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco