BFM Business

Le Liban a reçu un avis de recherche d’Interpol concernant Carlos Ghosn

Selon des médias libanais, Interpol a envoyé un avis de recherche pour Carlos Ghosn au ministère de la Justice libanais.

Le Liban a reçu une demande d'arrestation d'Interpol pour Carlos Ghosn, selon des médias locaux, relaye l’AFP. Selon le quotidien L’Orient Le Jour et l’agence de presse ANI, c’est le ministre de la justice Albert Serhane qui a annoncé avoir reçu le document ce jeudi. "Le parquet général (...) a reçu une notice rouge d'Interpol concernant le dossier Carlos Ghosn", a indiqué Albert Serhane.

Carlos Ghosn est arrivé dans le pays lundi, en provenance du Japon via la Turquie, alors qu’il était assigné à résidence à Tokyo depuis fin avril. Aucun avis de recherche n’apparaît au moment où nous écrivons ces lignes dans la liste publique des personnes recherchées par Interpol.

Cette "notice rouge" comme l’appelle l’Organisation internationale de police criminelle ne devrait cependant pas dans l’immédiat ramener Carlos Ghosn devant la justice japonaise.

"Interpol peut notifier les polices des frontières dans tous les pays qui font partie de son organisation, confiait ce mercredi sur RMC Ibrahim Najjar, ancien ministre de la justice libanais. On dit qu’Interpol fait alors circuler un carton rouge, ce qui signifie que les voyages de celui qui est recherché vont être limités, mais cela ne suppose en aucune manière qu’Interpol intervienne à l’intérieur du pays, car tout ce qui relève de la loi pénale ou de l’autorité judiciaire en matière de procédure pénale obéit à la loi territoriale libanaise".

Carlos Ghosn est arrivé ce lundi au Liban, après avoir fui le Japon. Son lieu de résidence dans le pays reste pour le moment inconnu.

Pauline Ducamp avec AFP