BFM Eco

La première ligne directe SNCF reliant Paris au Mont-Saint-Michel est ouverte

Depuis  lundi 6 juillet, les touristes venus de Paris désirant visiter le Mont Saint-Michel (Manche) pourront emprunter une ligne directe de train spécialement dédiée.

Depuis lundi 6 juillet, les touristes venus de Paris désirant visiter le Mont Saint-Michel (Manche) pourront emprunter une ligne directe de train spécialement dédiée. - Mychele Daniau - AFP

La région Normandie et la SNCF ont ouvert la première liaison ferroviaire directe entre Paris et le Mont-Saint-Michel, via Pontorson (Manche). Elle est expérimentée tout l'été avec un aller-retour quotidien.

Les touristes franciliens ou ceux transitant par une gare de la capitale ont désormais une liaison ferroviaire directe qui les emmène jusqu'au Mont-Saint-Michel. Cette ligne a été inaugurée par la SNCF avec la participation de la région Normandie, pour desservir en 3h46mn ce site très touristique, depuis la capitale.

En fait de liaison "directe ", la ligne relie la gare Paris-Montparnasse à celle de Pontorson (Manche), d'où ensuite une navette par bus conduit les passagers jusqu'au site du Mont-Saint-Michel. Un aller-retour quotidien est proposé jusqu'à la fin du mois de septembre.

Une offre train+bus à 27 euros

Proposée à un tarif à partir de 27 euros avec un seul titre de transport, cette offre train + bus se veut une alternative aux autres liaisons ferroviaires reliant la capitale au site touristique normand, qui ont toutes une correspondance, via Caen ou Granville (en TER).

"Et coincidence de calendrier, la région Bretagne a informé lundi 6 juillet la Normandie qu'elle arrêtait d'assurer les liaisons entre Rennes et le Mont-Saint-Michel" explique francebleu.

Alors que les touristes étrangers seront cet été majoritairement remplacés par des visiteurs français, la nouvelle liaison directe ferroviaire, devrait particulièrement séduire les visiteurs franciliens du site classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco