BFM Eco

La croissance française a été bien meilleure que la moyenne européenne en 2019

-

- - Trésor

L’Insee vient de réviser son estimation de croissance pour l’année dernière à 1,5% au lieu de 1,3%. Ainsi, la performance française a été largement au-dessus de la moyenne européenne, de 1,2% en 2019.

L'Insee a révisé de nouveau à la hausse son évaluation de la croissance française 2019, à 1,5% contre 1,3% lors de sa deuxième estimation publiée fin février, confirmant cependant la décélération subie l'an dernier, avant la récession inédite attendue cette année.

En 2018, le PIB français avait progressé de 1,8%, après une hausse de 2,3% en 2017, rappelle l'Institut national de la statistique dans une note sur les comptes de la Nation en 2019, publiée vendredi.

Une croissance nettement supérieure à l'Allemagne

Malgré cette décélération, la France a fait nettement mieux en 2019 que la moyenne de la zone euro (1,2%) , avec une croissance de 1,5%, nettement supérieure aussi à celles de l'Allemagne et de l'Italie par exemple.

En 2019, "les gains de pouvoir d'achat des ménages sont plus dynamiques que leur consommation", confirme également l'Insee. Le pouvoir d'achat des ménages a ainsi progressé de 2,1% l'an dernier (+1,5% par unité de consommation, c'est-à-dire au niveau individuel).

Leurs dépenses de consommation ont elles accéléré à +1,5%, après +0,9% en 2018, mais le taux d'épargne a encore progressé pour atteindre 15%, plus que les 14,7% estimé fin février par l'Insee.

Ces deux indicateurs sont scrutés de près car la consommation est le moteur principal de l'économie française.

Par ailleurs, l'Insee a confirmé l'ampleur du déficit public (3% du PIB) et de la dette publique (98,1%) à fin 2019, des niveaux un peu meilleurs que ce que prévoyait le gouvernement. Mais ils devraient tous deux exploser cette année du fait de la crise engendrée par l'épidémie de Covid-19.

N.G. avec AFP